Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky

 

 

Marie, 15 ans, se réveille dans une chambre blanche, immaculée, le bras raccordé à une perfusion. Apparaît bientôt un homme, Victor, qui lui révèle qu'elle avait été longtemps dans le coma à la suite d'un accident de voiture au cours duquel ses parents sont morts. Elle doit réapprendre la vie, retrouver peu à peu une existence normale, sous l'oeil attentif de Victor, qui note ses moindres faits et gestes. Après plusieurs mois de réclusion, elle réintègre le lycée, à Genève, et essaie de se faire des amis, malgré les réticences son "père"...

 

Mais la nouvelle vie de Marie est bien compliquée. Dotée de facultés psychologiques et physiques hors du commun, elle est aussi hantée par de drôles de rêves, où elle semble être des personnes différentes, et est hantée par un voile noir qu'elle voit se poser sur les gens, sans qu'ils ne remarquent quoi que ce soit. Mais l'adolescente met tout cela sur le compte de son traumatisme, et de sa condition d'adolescente, et essaie de se sociabiliser. Jusqu'au jour où elle échappe de peu à une explosion dans un centre commercial. Et se met à douter de sa vraie nature...

 

Amélie Sarn est, entre autres talents, un écrivain spécialisée dans la littérature pour adolescents. Mais loin de répondre aux canons et aux clichés du genre, sa plume, aussi élégante qu'efficace, emmène ses lecteurs sur des territoires parfois très noirs. C'est le cas avec ce roman, qui, au-delà d'un argument fantastique, propose un déroulement assez crédible. On sent la volonté de l'auteure de s'échapper du carcan habituel de ce genre de romans, ou plutôt, puisque la littérature pour ados (ou le "young adult") n'est PAS un genre, de ne pas s'attarder sur le côté midinette de l'histoire, et aller plus dans la noirceur, même si à mon goût elle aurait peut-être pu aller encore plus loin.

 

On ne peut pas lâcher le roman. je l'ai lu en moins de deux jours, en ayant assez vite une intuition sur la nature, ou plutôt sur l'histoire de Marie. Intuition vérifiée par la suite. Au passage Amélie Sarn rend un hommage à un classique incontournable de la littérature fantastique, hommage discret mais véritable. J'ai beaucoup aimé ma lecture, une nouvelle fois avec cette auteure, probablement l'une des plus originales et des plus surprenantes du moment.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog