Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Pour ce cinquième épisode des aventures du Département V, Jussi Adler Olsen nous propose de suivre Marco, un adolescent élevé pour mendier puis voler les passants naïfs des rues de Copenhague, qui décide un jour d'échapper aux griffes de ceux qui l'expoitent, dont son père. Ce qui ne serait qu'anecdotique si au cours de sa fuite il n'avait croisé la route d'un cadavre, un haut fonctionnaire qui travaillait pour l'aide humanitaire et dont la disparition arrange plein de monde, à commencer par ses responsables hiérarchiques... C'est en déterrant cette affaire que Carl Morck et son équipe vont se retrouver connectés à Marco, qui pourtant fait tout pour leur échapper.

 

Encore une fois Adler Olsen fait preuve d'une belle vivacité d'écriture, celle-là même qui en fait un des plus redoutables page-turners scandinaves. A côté de l'enquête du Département V, les personnages qui le composent sont aussi développés, entre la vie amoureuse de Carl, le passé mystérieux de son assistant Assad, un changement de direction du commissariat et l'arrivée d'un nouveau membre, un stagiaire appelé Gordon qui semble ne pas laisser Rose indifférente.

 

L'essentiel de l'intrigue se passe dans la tête de Marco, pauvre petit oiseau apeuré mais doté d'une grande intelligence, et d'un courage immense, qui lui permet d'échapper pendant des années à ses tortionnaires. Et la scène de sa rencontre avec une jeune fille de son âge est très bien décrite, elle constitue en quelque sorte l'acmé du roman. J'ai toujours autant de plaisir à lire ces enquêtes.

 

Encore un très bon moment de lecture, et une plongée dans les bas-fonds de Copenhague

 

Spooky

 

pour lire mes chroniques sur les tomes précédents de la série, par ordre chronologique :

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog