Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky

 

Dans les mois qui ont suivi le décès du Professeur, en 1973, l'idée a germé parmi ses héritiers et l'un de ses éditeurs d'utiliser les ressources graphiques dont faisaient preuve de nombreux artistes en lançant une sorte d'hommage permanent, sous forme de calendriers illustrés. Un jour un éditeur de chez Ballantine voit débouler deux hurluberlus, deux frères jumeaux, qui déballent leurs dessins inspirés de la Terre du Milieu. Aussitôt le contrat est signé, et ceux qui seront bientôt connus comme les Frères Hildebrandt s'attellent à la tâche dans les derniers mois de 1975, en vue du calendrier de l'année suivante. 14 dessins à réaliser en un temps record. Puis les deux années suivantes, avec des temps plus longs, mais parfois d'autres difficultés...

 

Curieusement, les commentaires qui accompagnent les illustrations ne sont pas l'oeuvre de l'un des deux frères, mais du fils de l'un d'entre eux, Greg Jr, surnommé Gorgo. C'est avec ses yeux d'enfant qu'il nous raconte la genèse de ces trois calendriers, racontant le joyeux chaos régnant dans l'atelir de son père et de son oncle, les visites inattendues de leurs amis venus poser, les pélerinages de ses propres copains (il avait alors entre 6 et 9 ans). Une période de créativité incroyable, que les frères Hildebrandt n'ont peut-être plus connu depuis.

 

 

Cet angle de vue est intéressant, mais il nous prive du témoignage des deux auteurs concernant leurs choix artistiques, le pourquoi ni comment de telle ou telle scène, etc. On ne sait même pas, au final, s'ils choisissaient eux-mêmes le sujet de leurs dessins, ou si cela correspondait à une commande précise de l'éditeur.

 

Pour chaque peinture finalement réalisée (elles sont pour la plupart très belles, bien que baignant dans une atmosphère un peu trop angélique à mon goût par rapport au sujet), nous avons la première esquisse, puis un dessin plus poussé, presque encré, entourés des photos de prises de vues anatomiques. Des archives précieuses donc, même s'il me semble que parfois l'impression "écrase" certaines images. L'ouvrage vaut le détour pour les images, moins pour les textes.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog