Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Après quatre décennies d'émargement dans le fantastique, Stephen King s'essaye au récit long relevant du polar. Ce n'est pas tout à fait sa première incursion dans le genre, quelques-unes de ses nouvelles (parmi lesquelles Colorado Kid) en faisant clairement partie.

 

Mr Mercedes est le surnom d'un psychopathe qui un beau jour de décembre, fonce au volant d'une voiture volée (une Mercedes donc) dans une foule attendant l'ouverture d'un forum de l'emploi, et faisant 8 morts et des dizaines de blessés... Ce n'est que quelques mois plus tard que l'inspecteur à la retraite K. William Hodges reçoit un étrange message, visiblement envoyé par le détraqué, qu'il n'a pas réussi à coincer alors qu'il était en charge de l'affaire. Ce qui lui valait précédemment de passer ses journées avachi sur son canapé, devant sa télé, prenant du poids et ruminant des idées noires... Mais alors que Mr Mercedes espère que son message va accélérer la déchéance de Hodges et peut-être le pousser au suicide, celui-ci sent se réveiller d'anciens réflexes et va tenter de remonter la trace de Mr Mercedes...

 

Alors bien sûr, ce n'est pas du fantastique, mais ça reste du King : ça fait 475 pages, il y a des passages sur l'enfance de l'un des personnages principaux, et vous ne pouvez pas décoller du bouquin. J'ai réussi à louper ma station de métro à cause de Mr Mercedes. Deux fois dans le même trajet. Et bien sûr, King, dont l'écrivain de polars préférés est James M. Cain, ne fait rien comme tout le monde. Aucun de ses enquêteurs n'est flic, ou ne l'est encore, et son méchant est très méchant, même s'il a fait mieux dans Ça. Mais Grippe-Sou n'était pas humain, tandis que Mr Mercedes, si. Et il est incroyablement réaliste, tout comme l'ensemble du récit. King essaye bien de faire une petite allusion au fantastique, mais cela reste de l'ordre du furtif, et n'influe en rien sur l'histoire.

 

Un seul petit regret : les enquêteurs hétéroclites utilisent un véhicule très particulier. J'ai trouvé dommage que ledit véhicule ne soit pas utilisé jusqu'au bout du bout, afin de boucler une boucle. Mais en-dehors de cette remarque, il s'agit d'un excellent polar, largement salué par la critique et le public, à tel point que King a annoncé qu'il était le premier acte d'une trilogie, dont le deuxième tome, Finders Keepers, sort au mois de juin aux Etats-Unis. Entretemps, pour les fans, Revival sera sorti, en fin d'année 2015...

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog