Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Pierrot le Fou, c'est Pierre Loutrel, leader du gang des tractions avant, cette bande de petits voyous qui a sévi un peu partout en France -mais surtout en région parisienne- pendant les années 40. Oui, parfaitement, pendant la seconde guerre mondiale, et après, Pierrot le Fou et sa petite bande, Danos et Boucheseiche, Jo Attia, Naudy et Fefeu ont écumé les bureaux de poste, les agences bancaires à bord de leurs "15", ces tractions avant devenues légendaires.

 

Rodolphe, scénariste de BD, écrivain, journaliste et scénographe, a décidé de se pencher sur leur histoire, en se mettant dans la peau -fictive- d'un journaliste à la petite semaine, surnommé Paulo le Belge, qui aurait côtoyé ces cadors du casse, sans jamais participer à leurs méfaits, mais qui a un peu profité de leurs largesses. Une équipe surprenante que ce gang des tractions avant ; on y trouve des anciens hommes de main dévoués à l'Occupant, des Résistants, lesquels se sont parfois frités sévèrement entre eux avant de devenir copains comme cochons. L'un d'eux, Jo Attia, a même été déporté en Allemagne, puis a réussi à rentrer presque tout seul à Paris, peu après la libération du camp de Mauthausen où il se trouvait, alors que les libérateurs, les Canadiens, avaient condamné le camp à la quarantaine... Son histoire à elle toute seule vaut la lecture du bouquin (et nécessiterait sans doute un autre ouvrage), tant on sent la passion de Rodolphe pour le personnage. Son récit à Paulo est l'un des morceaux de bravoure du roman. Autre grand moment, l'assaut donné par la police nationale à une guinguette des bords de Marne, qui donne lieu à un spectacle aussi hallucinant qu'ubuesque. je vous laisse faire des recherches, ou tout simplement lire le très prenant roman de Rodolphe, pour comprendre mes allusions.

 

Pour rendre son récit plus vivant, l'auteur utilise à fond l'argot, le langage imagé, n'hésitant pas à pousser sur la ripaille et la paillardise. Ce qui rajoute un vernis d'authenticité à cette histoire qui a dû nécessiter de nombreuses recherches. Il nous raconte par le menu certains des casses les plus spectaculaires, les ratés d'anthologie aussi, parfois dû à des soucis mécaniques... Les aventures sentimentales de Pierrot aussi, parfois avec des célébrités telles Martine Carol ou Ginette Leclerc. Jusqu'à la fin, cet énième casse raté dans une bijouterie du XVIème, suivi d'un stupide accident avec son arme à feu qui blesse grièvement Loutrel, et son inhumation dans un lieu désert...

 

Au final, une lecture très intéressante, sur un personnage ou plutôt une bande de personnages dont l'histoire n'est plus connue qu'au travers de quelques films, mais qui ont "enrichi" l'histoire du grand banditisme en France. Fortement recommandé.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog