Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

J'avais découvert Nadia Coste un peu par hasard, au travers de son cycle de fantasy des Fedeylins, que j'avais beaucoup aimé. Depuis la jeune femme a fait du chemin, plusieurs autres romans sont sortis, j'ai même eu l'occasion de deviser un peu avec elle, une discussion au cours de laquelle elle m'avait parlé de son roman vampirique alors en gestation, Le Premier.

 

Car oui, cela ne se voit pas sur la couverture, mais il s'agit de l'histoire du premier vampire, Vaïn, qui naquit à l'époque néolithique. Celui-ci est un adolescent maigrichon, toujours dans l'ombre de son frère aîné, qu'il suit à son insu lors de sa quête d'initiation à l'âge adulte. Mais une énième dispute éclate entre les deux garçons, et Urr, l'aîné, tue son frère, le laissant basculer dans une rivière. Mais par un étrange processus, Vaïn revient inexplicablement à la vie, tandis qu'Urr boit accidentellement à la source d'un loup, ce qui va lui conférer une grande force mais aussi la faculté de se transformer en loup les nuits de pleine lune...

 

Vaïn va donc se relever, guérir lentement de ses blessures, et se découvrir d'étranges pouvoirs, comme des sens accrus, une grande force mais aussi le goût du sang fraîchement recueilli (et rien d'autre comme nourriture). Mais il ne peut se déplacer en terrain découvert que la nuit, les rayons du soleil lui brûlant cruellement la peau. Egalement habité par la rage et la rancoeur, il va tenter de se venger de son frère, lequel sème la terreur autant que ses gènes partout où il passe. Vaïn va donc se mettre n queête également des descendants de son frère, qui grandissent à une vitesse anormale. C'est une quête qui va s'étirer sur des siècles, et qui va laisser des traces. Vaïn va traverser les âges seul, terriblement seul, et ce n'est pas le crâne d'auroch qu'il a tué peu après sa transformation, pourtant doté de parole, qui comblera cette solitude...

 

Encore une fois Nadia Coste m'emporte dans son monde. Son écriture n'est peut-être pas la plus virtuose qui soit, mais elle a ce don de tenir ses lecteurs en haleine, de développer la psychologie de ses personnages, forcément déviants, et de nous mettre au coeur de son récit, avec cette écriture organique et d'une efficacité redoutable. Et puis, en fin de parcours, elle parvient à raccrocher son intrigue à une belle légende des débuts de la civilisation occidentale. Sans en dire trop, entre les lignes. Chapeau.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog