Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

 

Je n'avais jamais entendu parler de ce film avant d'écumer des listes des "meilleurs films de SF", histoire de sortir des grosses cylindrées US et des classiques qui sont parfois anciens. Attack the Block est à peu près tout le contraire ; c'est un film britannique de 2011, réalisé avec peu de moyens mais beaucoup d'énergie, pas l'équipe qui a fait Hot Fuzz et Shaun of the Dead, des films qui avaient éveillé en moi à peine plus qu'un intérêt poli. Joe Cornish est également le coscénariste de Ant-Man et des Aventures de Tintin : le Secret de la Licorne.

 

Partant d'une agression par de jeunes délinquants dont il a été victime une décennie auparavant, le scénariste-réalisateur a imaginé une invasion extraterrestre qui permettrait à de tels adolescents d'utiliser leur énergie dans une autre direction et de se révéler. S'inspirant du cinéma de John Carpenter (Assaut, New York 1997), Cornish utilise le cadre de la banlieue sud de Londres comme unique décor de l'histoire, dans une sorte de Banlieue 13 avec des aliens.  L'invasion extraterrestre commence dès les premières minutes, et les personnages passent leur temps à courir ou se cacher sous la menace des terribles chiens-gorilles, réalisés en effets optiques traditionnels. C'est fou ce qu'on arrive à faire avec des fumigènes, deux vélos-cross et un peu d'inventivité.

 

 

Cette course-poursuite est rythme par la partition musicale de Steven Price, dont c'est le premier travail, après avoir été le monteur de la musique des deuxième et troisième volets du Seigneur des Anneaux. Un coup d'esai qui se révèle un coup de maître puisque les rythmes techno sont aussi importants que le montage effréné. Au niveau technique le film est bien réalisé, très efficace, et Cornish filme même une scène au ralenti, une nouvelle poursuite d'une facture tout bonnement excellente.

 

Les acteurs sont des quasi-inconnus, à part Nick Frost, que l'on a pu croiser dans Shaun of the dead, Hot Fuzz, le Dernier bar avant la fin du monde, Good morning England, Paul... Il tient solidement son rôle de dealer/grand frère de la bande de petites frappes, mais c'est le duo qui tient le haut de l'affiche qui m'a le plus impressionné : Jodie Whittaker, qui joue la jeune femme dépouillée au début par la bande menée par John Boyega, tous deux acteurs de séries et de séries B, voire C. La prestation de Boyega, remarquable dans un contexte où il aurait pu être très moyen, lui vaut de participer à l'Episode VII de Star Wars, et même d'être le premier personnage à apparaître lors de la première bande-annonce officielle.

 

 

Bref, vous l'aurez compris, je recommande chaudement ce petit film de SF, cet Alien en banlieue.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog