Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

 

En 2011 est sorti un court-métrage qui a fait parler de lui : Pixels, réalisé par Patrick Jean, raconte une invasion extra-terrestre dont les membres sont des personnages de jeux video. Très vite l'acteur/producteur Adam Sandler a posé une option sur une adaptation en long-métrage, et voici le résultat.

 

Réalisé par Chris Columbus (Maman, j'ai raté l'avion, Madame Doubtfire, les deux premiers Harry Potter), il met donc en scène une équipe d'anciens gamers des années 1980, seul recours contre l'invasion de créatures pixellisées.

 

Un long métrage qui loupe, parfois largement, la plupart de ses objectifs. Ce qui aurait pu être un trip geek assez rigolo se révèle fade et en manque d'imagination. Peut-être justement n'est-ce qu'un script de court-métrage qui ne tient pas la distance plus longue. Ce qui aurait pu être un buddy movie dans le genre de SOS Fantômes ne montre aucune alchimie entre les personnages. Seul Peter Dinklage (A Game of Thrones, X-Men: Days of future past) sort son épingle du jeu, dans le rôle d'un individualiste forcené à la coupe mulet... Et même dans l'exercice où Columbus s'est montré le plus à l'aise dans le passé, à savoir la comédie, c'est un naufrage. TOUTES les vannes tombent à plat, je cherche encore à comprendre certaines d'entre elles. Mention spéciale à la première ministre britannique, que l'on fait parler comme si elle vivait encore au Moyen-Âge, ce qui est incompréhensible dans le contexte.

 

Et le casting, me dire-vous ? Eh bien Adam Sandler a le charisme d'un bigorneau, Michelle Monaghan est jolie... Et c'est à peu près tout, malgré les présences de Sean Bean (qui ne meurt pas dans le film !), Brian Cox et Dan Aykroyd (clin d'oeil à SOS Fantômes, encore), dans des rôles de troisième zone, et n'ont donc que deux scènes chacun.

 

 

Pour faire court, on n'est pas loin de la série Z, seule la présence de Peter Dinklage propose des éclairs. L'avantage c'est que le film peut être vu par tous les publics. Qui n'en garderont pas un grand souvenir.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog