Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

14 juillet 1881, Old Fort Sumner. Lorsque la nuit tombe sur ce coin perdu du Nouveau-Mexique, l’Ouest américain ne le sait pas encore, mais on va l’amputer d’une légende. Tapi dans l’ombre, Billy the Kid attend son heure. Dans quelques secondes, ses actes changeront à jamais le cours de l’Histoire.


Décembre 2012, Washington, bibliothèque du Congrès. Un archiviste examine un exemplaire du Miami Chronicle daté de 1934. Soudain, une photo retient son attention : les revenants existeraient-ils ? Tandis que les sbires d’un candidat à la présidence suppriment les dossiers compromettants de leur employeur, un groupe d’historiens de choc, dirigé par Richard Benton, se met en quête de la vérité. Quel lien unit donc un jeune hors-la-loi du XIXe siècle à un requin politique de l’ère spatiale ? Dick Benton et son équipe feront l’impossible pour le savoir.

 

Dick Benton, c'est cet ancien officier du FBI qui se trouve à la tête d'une bande d'enquêteurs de la Bibliothèque du Congrès, qu'il surnomme lui-même les rats de poussière, et qui va se retrouver personnellement impliqué et concerné par les remous de son enquête.

 

Ce Goodbye Billy est un roman dense, touffu, qui fait des aller-retours entre plusieurs époques, sans que le lecteur soit perdu, ce qui est rare dans un récit de ce genre. D'autres points surprenants : Le personnage principal est directement impacté, dans sa famille, par les conséquences de son enquête, et son équipe implose dès ce premier tome. Whale malmène ses personnages, pour un réalisme accru. Il ne faut pas avoir peur des presque 600 pages du roman, il se passe beaucoup de choses et on ne s'ennuie pas une seconde.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog