Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Voici donc le second volet de la trilogie polar de King, sorti un an après le premier volet, en France.

 

En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin… et la perspicacité du détective Bill Hodges.

 

Nous sommes donc -dans un premier temps- dans les pas de deux personnages, Morris Bellamy et le jeune Pete Saubers, qui trouve un peu par hasard ces fameux carnets, tandis que Morris croupit en prison pour un viol commis alors qu'il était sous l'emprise de l'alcool. Condamné à perpétuité, mais bien décidé à sortir un jour et à lire la suite des aventures de Jimmy Gold. occasion que se présentera au bout de 36 ans...

 

King renoue donc avec l'un de ses vieux démons, le fan ivre d'amour qui commet les pires crimes pour redorer l'image de son héros favori. Ça rappelle forcément Misery, l'un des chefs-d'oeuvre de King, d'ailleurs cité au détour d'une page. Un de ses bouquins les plus connus, qui comporte, comme cette trilogie, une absence totale ou presque d'éléments fantastiques. Et vous vous en doutez, une nouvelle fois la beauté de la littérature américaine est mise en avant, King distillant des dizaines de titres qui suscitent l'envie de lecture...

 

Cette fois-ci, je n'ai pas loupé ma station de métro, mais j'ai été très fortement pris dans ma lecture. King passe sans problème d'un personnage à l'autre, adolescent pris au pire dilemme de sa vie, criminel pas repenti sorti de prison et ex-flic devenu une sorte de recouvreur de créances. Il est indispensable d'avoir lu Mr Mercedes pour comprendre toutes les implications du présent roman, même si la trame principale pourrait presque vivre sans. La gestion du "pic" narratif de l'histoire est quant à elle impeccable, on se croirait vraiment dans un film réalisé par David Fincher.

 

Ces Carnets noirs (Finders Keepers en VO, du nom de l'agence de Hodges) sont un des meilleurs King du moment.

 

Spooky

Commenter cet article

cawole meoow 19/05/2016 13:24

Papa !!

Spooky 19/05/2016 13:36

Ouh toi, si tu aimes le King, tu es tombée au bon endroit :)

Articles récents

Hébergé par Overblog