Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

 

Japon, été 1945. Après le bombardement de Kobé, Seita, 14 ans, et sa petite sœur Setsuko, 4 ans, sont orphelins. Ils vont s'installer chez leur tante, à quelques dizaines de kilomètres de chez eux. Celle-ci leur fait bientôt comprendre qu'ils sont un fardeau. Seita décide de partir avec sa petite sœur vivre dans un bunker en pleine campagne. Les deux enfants se sentent heureux, entourés par la nature, mais au bout de quelques temps la nourriture vient à manquer cruellement...

 

Voici l'un des films les plus tristes que j'aie jamais vus. Et l'un des plus beaux en même temps, avec cette histoire de deux enfants pris dans la tourmente de la guerre, et qui sombrent dans la misère la plus noire. A cause de la guerre, la pire invention de l'homme. C'est dramatique, profondément dramatique. Et on n'est pas dans un Disney, pas de deus ex machina ; la fin est inéluctable. L'impuissance que l'on ressent face à ce destin dramatique n'empêche pas les larmes de poindre aux yeux. Le film est sorti en 1996, mais reste terriblement efficace en ces temps troublés.

 

L'éditeur Kazé lui redonne un nouvel écrin avec un Blu-ray doté de quelques bonus intéressants, notamment les interviews du réalisateur, Isao Takahata, co-fondateur du Studio Ghibli, dont les films ont une tonalité en général plus légère que ceux de son compère Hayao Miyazaki (je vous recommande Horus, Prince du soleil, Pompoko, Le Conte de la princesse Kaguya ou encore Mes Voisins les Yamada).

 

 

A voir absolument.

 

Spooky

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog