Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Jeux

Fichier:The Witcher 3 Wild Hunt Logo.png

Ils sont rares, les jeux video dont je peux dire que j'ai pu y jouer suffisamment longtemps pour en avoir un avis intéressant. Encore plus rares ceux que j'ai "terminés".

 

The Witcher 3 est de ceux-là. Dernier opus d'une série à succès dont le premier épisode est sorti en 2008 sur PC, il est disponible notamment sur Playstation 4. Adapté d'un univers développé par l'écrivain polonais Andrzej Sapkowski, il permet d'incarner dans un monde médiéval-fantastique (proche, par certains aspects, de celui de JRR Tolkien) un Sorceleur, une sorte de sorcier dont la caste a subi des mutations génétiques.

 

Le jeu suit les traces du sorceleur Geralt de Riv, un chasseur de monstres dont la fille adoptive Ciri est en danger et qui se lance à sa recherche dans un monde médiéval fantastique.

 

Ce qui m'a séduit dans le jeu, sans être un hard gamer ? D'abord la richesse de l'environnement, la qualité des décors et de l'animation... Mais aussi le côté "mature" des dialogues et des situations. Certains combats peuvent se terminer par des amputations, et le héros peut, à l'occasion, avoir des relations sexuelles avec les personnages féminins, qu'ils fassent partie de l'intrigue principale où être des "professionnelles" aux prestations tarifées. mais elles ne sont pas réduites à des objets sexuels, la filleule de Geralt est l'objet d'une bonne partie de la quête principale, et on l'incarne d'ailleurs brièvement à plusieurs reprises.

 

 

Contrairement aux autres opus de la série, The Witcher 3 bénéficie d'une narration à la troisième personne, et se concentre sur l'utilisation des talents de combat, des sens particuliers  de Geralt pour mener à bien des contrats et explorer l'environnement dans une quête principale à plusieurs embranchements et une multitude de missions secondaires. Suivant les choix, le jeu peut se terminer de trois manières différentes.

 

 

Nous ne sommes pas, à proprement parler, dans un monde ouvert. Le rayon d'action des personnages est contraint dans une demi-douzaines de régions, connectées géographiquement ou pas, et qui sont accessibles aux joueurs au fur et à mesure de sa progression dans la résolution des énigmes de l'intrigue principale, en fonction de son niveau. ceci pour éviter qu'un néophyte se retrouve dans une zone avec des quêtes trop dures. Cependant, lorsque Geralt a découvert un lieu, il peut s'y rendre à nouveau en quelques secondes, à partir de panneaux indicateurs proches de tous les points d'intérêt de la carte. Le Sorceleur peut également se déplacer à pied, à la nage, dans un bateau ou à dos de cheval, sachant qu'il a une monture personnelle, nommée Ablette. Les environnements sont urbain, maritime, forestier, montagneux, ce qui confère pas mal de diversité dans les décors, même si les quêtes secondaires relèvent presque toutes de types assez classiques : chasse au monstre, chasse au trésor... On peut également "dévier" de la trame principale, comme je l'ai dit, en réalisant des quêtes secondaires disponibles un peu partout, en participant à des courses de chevaux dotées de prix, en parcourant simplement le monde et admirer ses paysages dantesques...

 

L'ensemble se situe dans des environnements géographiques et géologiques proches de ce que l'on peut trouver en Europe du Nord, avec des implantations de forêts en fonction de leur voisinage, par exemple, avec une rivière ou la côte. Cela facilite bien évidemment l'immersion du joueur originaire de ces régions dans le monde réel.

 

 

Le jeu n'est pas parfait, il y a quelques quêtes impossibles à résoudre pour certains joueurs, à cause de bugs "connus". Mais cela n'entache en rien la réussite globale remarquable de The Witcher 3. Une fois celui-ci terminé, il est possible de télécharger des extensions presque aussi vastes et riches que le jeu principal. Il y a aussi un jeu dans le jeu, le Gwynt ; il s'agit d'un jeu de cartes très tactique, dont le succès est tel que CD Projekt en a développé une version autonome (et gratuite, sous le nom de Gwent), et même une application.

 

Et tout ça réalisé par un jeune studio polonais, CD Projekt, qui s'en sort haut la main. The Witcher 3 a reçu 250 fois le titre de jeu de l'année 2015, et a été élu en septembre 2017 deuxième meilleur jeu de tous les temps sur le site jeuxvideo.com.

 

Un must have.

 

Spooky

Commenter cet article

Erwelyn 06/04/2018 05:15

Je l'ai mais pas encore commencé. Enfin si un peu histoire de voir la qualité graphique mais je ne l'ai pas encore amorcé de façon sérieuse. C'est le genre de jeu que j'adore mais qui me coupe vite de tout ce qu'on peut faire d'autre dans une journée. Belle chronique. je n'aime pas tellement voir qu'il y a des bugs qui empêchent la réalisation de certaines quêtes. Je suis une jusqu’au-boutiste qui aiment débloquer ses succès (sur XBOX) en réalisant l'intégralité des quêtes (principales et secondaires). L’environnement nordique me rappelle mon vénéré Skyrim et Ablette, mon fidèle Crindombre. Il ne faut pas trop me tenter... c'est pas bien :D

Spooky 06/04/2018 09:38

Les bugs ne sont pas présents chez tous les joueurs, peut-être ne seras-tu pas affectée. Cependant ils sont présents à un niveau relativement haut dans le jeu, je peux te les lister si tu veux, pour qu'éventuellement tu les réamorces via une sauvegarde précédente quand tu les commences. Pour le reste, je te confirme, ça peut te foutre en l'air plusieurs heures, j'en fais en ce moment l'expérience, alors que j'ai du pain sur la planche par ailleurs... Mais... fonce, c'est excellent.

Articles récents

Hébergé par Overblog