Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Fictions

 

Si vous êtes un(e) habitué(e) du présent blog, vous connaissez toutes et tous l'affection, pour ne pas dire la vénération que je porte au Seigneur des Anneaux. Comme toute oeuvre culte ou d'importance, celui-ci a généré des études, des parodies et toutes sortes d'adaptations. Et comme d'autres, j'ai écrit des fanfics, c'est à dire des histoires se situant dans le même univers. 



Aujourd'hui je vais vous parler de l'une d'elles, non de ma plume, mais de celle de Kirill Eskov, un savant russe spécialiste des araignées polaires (oui, ça existe, visiblement). Figurez-vous qu'en grand amateur de l'oeuvre de Tolkien, il a trouvé dommageable que celle-ci ne traite que d'un côté de l'histoire, celle des "vainqueurs" de la Guerre de l'Anneau. Au départ pour s'amuser, il a écrit une sorte d'histoire en miroir, dont les héros sont des Orcs et des Trolls. Et puis grâce à ses qualités d'écriture, le bouche à oreille a fonctionné, son roman a été publié en Russie, puis traduit en plusieurs langues. Mais pas en France. La cause est sans doute l'action des ayant-droits du Professeur, en colère que le roman d'Eskov écorne certains personnages symboliques de l'oeuvre originale.

 

Mais ayant entendu parler de ce roman, une association de passionnés a décidé de rassembler des fonds afin de financer cette traduction en français, pour une diffusion confidentielle. Mais le projet est plus ambitieux : à cela s'ajoutent un jeu de rôle, une cartographie originale (Eskov situe l'essentiel de l'action dans des régions peu explorées par Tolkien), le tout étayé par une Encyclopédie. Un projet relativement ambitieux, qui veut rendre justice à la qualité du roman tout en ajoutant une nouvelle pierre à l'univers tolkienien étendu, fût-il non officiel.

 

Mais de quoi Le Dernier Anneau parle-t-il ? Dans cette version alternative, le Mordor est une contrée accueillante, florissante, éclairée. L'Anneau unique n'est qu'un artefact sans pouvoir. Aragorn n'est qu'un pantin aux ordres des Elfes, qui essaient d'étendre leur influence sur la Terre du Milieu. Le récit commence avec deux soldats orcs, Khaladdin et Tserleg, qui fuient les combats et sauvent Tangorn, un noble, sur le chemin du Mordor. Khaladdin est bientôt visité par un Nazgûl, Charia-Rana, qui lui révèle la connexion d'Arda, le monde physique, avec un monde magique, par le biais du Miroir de Galadriel et des palantiri. Il lui donne la tâche de détruire ce lien, afin de briser l'influence néfaste des Elfes. Commence alors une course contre la montre, impliquant des chercheurs mordoriens, une noble elfe, des sorciers...

 

Tout au long du roman Eskov fait preuve d'une remarquable inventivité, mais aussi d'un goût indéniable pour les histoires d'espions. On se croirait parfois dans un James Bond ou dans Mission Impossible au Mordor. Les trous laissés par Tolkien, surtout au niveau géographique, lui ont permis de développer toute une géopolitique. Par contre certains personnages, tels que Gandalf, Aragorn, Galadriel... sont également présents chez Eskov, et deviennent de dangereux manipulateurs qui prennent cher.

 

Mais comment, me direz-vous, es-tu en mesure de nous en parler ? Eh bien figurez-vous que l'association 500 nuances de geeks m'a embarqué sur le projet, non pour assurer la traduction, mais bien pour réaliser l'Encyclopédie, clé de voûte du projet, au même titre que ladite traduction. J'y ai travaillé pendant près de 6 mois l'an dernier, afin de proposer aux souscripteurs un dossier aussi complet que possible, dont la base était donc le roman d'Eskov, avec comme toile de fond l'univers créé par Tolkien, et complété par... votre serviteur, qui a donc pu réaliser un brin de sur-fiction. Ce fut un travail à la fois de fourmi (lecture, relecture en diagonale de la traduction d'Anne-Marie Tatsis-Botton, avec laquelle j'ai échangé sur les noms transformés), recherches complémentaires, corrections, recorrections, allers-retours divers et variés... L'occasion de me replonger une fois de plus dans l'univers de Tolkien, mais avec une écriture moderne... Au final, cette Encyclopédie fait environ 60 pages, et comporte environ 200 entrées. Beaucoup plus que ce que je pensais... Très formateur.

 

Pour en savoir un peu plus... Vous noterez que pour accéder aux productions complètes, il faut adhérer à l'association, et que le développement du projet dans son ensemble est loin d'être terminé...

 

Spooky

Commenter cet article

Stéph 15/02/2019 14:46

Eh bien cher Spooky, je te salue bien bas !
Je conçois à peine comme il doit être gratifiant de pouvoir apporter ta petite (façon de parler) pierre à l'édifice d'un projet comme celui-ci, qui plus est quand le sujet te touche autant ! Je connais ta passion de l'écriture, ton amour des contrées Tolkiennes et ton infatigable énergie quand il s'agit de t'investir dans ce que tu aimes. Tu le prouves encore une fois.
Bravo à toi !!!

Spooky 15/02/2019 16:25

Merci l'ami, tout comme Motus, tu as su trouver les mots justes pour qualifier ma fierté :)

Mélie 15/02/2019 11:48

Mince, je ne peux pas me corriger. Mon commentaire est fichtrement mal écrit.

Spooky 15/02/2019 16:25

L'esprit est là, c'est l'essentiel. Merci.

Mélie 15/02/2019 11:47

Suite au commentaire de Motus, je viens m'excuser ici de m'être moquée sans avoir du tout capté cette passion. Et je ne trouve que ce moyen pour le dire ici. J'ai parfois du mal à me rendre compte, et si je blesse je ne m'en rends pas compte. Et bravo pour ta chronique.

mOTUS 14/02/2019 17:12

Btavo pour ce travail. J'en suis presque ému tellement je sais ce que cela représente pour toi. La communauté te remercie.

Spooky 15/02/2019 16:25

Merci l'ami !

Articles récents

Hébergé par Overblog