Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Geralt cherche à en savoir plus sur Rience, ce mercenaire au visage balafré qui cherche à le tuer ; pour ce faire il engage de fins limiers, lesquels pensent qu'à travers lui c'est Cirilla qu'il vise. Cet opus contient un moment important dans l’histoire du Continent, puisque s’y tient le congrès mondial des magiciens à Thanedd, siège de leurs écoles, auquel se rend Yennefer, en compagnie de Cirilla. Geralt, qui est dans un village à proximité, les y rejoint et se retrouve bientôt pris au cœur du coup d’Etat fomenté par l’Empire de Nilfgaard, avec l’appui des Scoia’tael, des bandes de rebelles, afin d’éliminer une bonne partie des manipulateurs de la magie, et de fait priver le 5 Royaumes de leur appui spirituel. Parallèlement Nilfgaard a envahi ses voisins, ne laissant qu’une terre brûlée sur son passage. Gravement blessé, il se retire dans la forêt de Brokilone, domaine des Dryades, où le rejoint par la suite Jaskier, qui lui raconte les différents éléments relatifs à la guerre.

Ciri, elle, a pu s’enfuir via un portail de téléportation situé au sommet d’une tour surplombant Thanedd, mais a atterri dans un désert extrêmement dangereux. Elle est finalement récupérée par des mercenaires au service d’un chevalier de Nilfgaard, avant d’être enrôlée dans une bande de malfrats adolescents, les Rats.

 

Cirilla s'affirme de plus en plus comme la véritable héroïne de cette Saga du Sorceleur. Le héros n'a que quelques scènes de discussion avec des magiciens, avant de se retirer après de violents combats. Une moitié du récit lui est directement consacré, entre découverte progressive de ses pouvoirs et errance aux allures d'initiation dans un désert très hostile. On sent que sa place est très importante dans cet univers, et on veut en connaître vite la suite. Malgré les belles pages consacrées à l'adolescente, ce segment est moins réussi -bien que très dense- que le précédent, Le Sang des Elfes.

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky

 

Après une de ses représentations, Jaskier est capturé par Rience, un magicien renégat qui le torture pour découvrir où se cachent Geralt et Cirilla. Le poète est sauvé in extremis par Yennefer, qui le persuade de se rendre dans le sud pour se mettre sous la protection de Dijkstra et de Filippa Eilhart. Entretemps on apprend qu’en effet le Lionceau de Cintra, ainsi qu’on surnomme Cirilla, a échappé au massacre de sa ville par Nilfgaard, et qu’il l’a amenée à Kaer Morhen, pour lui apprendre le métier de sorceleur. L’arrivée sur place de Triss Merigold, magicienne et amie de Yennefer (et accessoirement amante de Geralt) permet d’en savoir plus sur la fillette, et d’apprendre qu’elle est une Source, à savoir un catalyseur puissant de la magie qui couvre le monde. Geralt décide de l’amener au temple de Melitele, moins évident pour leurs poursuivants. Sur place, c’est Yennefer qui la prend sous son aile, lui enseignant les rudiments de la magie. Geralt, lui, essaie d’attirer à lui Rience et ses différents complices, pour savoir qui est derrière le mercenaire. Mais les souverains de Témérie et de Rédanie semblent également s’intéresser à lui et à Ciri. Pendant ce temps les souverains des 4 Royaumes se réunissent pour décider quoi faire face à la menace de Nilfgaard.

 

Ce volume est le début de la Saga du Sorceleur, une longue histoire s’étirant sur plus de 2 000 pages. C'est, jusqu'à présent, le plus intéressant de la série. Le fait que Geralt n'en soit que partiellement présent n'y est peut-être pas étranger. En effet le Sorceleur se révèle, d'une manière générale, un personnage assez pauvre, car dénué de sentiments, et mû la plupart du temps par des besoins lucratifs. Le personnage principal de ce cycle semble être Ciri, objet de toutes les convoitises, alors qu'elle n'a que 12 ou 13 ans. Mais son potentiel est immense et pourrait en faire une bombe à retardement.

Par ailleurs Andrzej Sapkowski développe de manière très intéressante son univers dans cet opus. On en apprend ainsi beaucoup sur la pratique de la magie, les relations géopolitiques et les rébellions qui agitent le Continent face à la menace de Nilfgaard. En outre l'écriture s'améliore nettement, on a droit à quelques bons passages  entre Cirilla et Yennefer, ou dans le sillage de Jaskier, dont on découvre une part du passé...

 

A suivre...

 

Spooky

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog