Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Films

CARAÏBES GEL DOUCHE
Une attraction Disney, le producteur "bourrin" Jerry Bruckheimer (Pearl Harbor, Armageddon…), l'acteur indépendant Johnny Depp, le réalisateur de La Souris et du Cercle… Drôle de melting-pot que ce Pirates des Caraïbes - La Malédiction du Black Pearl. Projet casse-gueule en puissance, ce film de pirates nous montre un pirate -presque- de pacotille, le capitaine Jack Sparrow (Depp, prodigieux une fois encore) aux prises avec son ancien équipage mutiné, mené par Barbossa (Geoffrey Rush, Quills), affligés d'une terrible malédiction. Ceux-ci ont enlevé Elizabeth Swann (Kiera Knightley, Joue-la comme Beckham), fille du gouverneur d'une île caraïbe. Un jeune forgeron, William Turner (Orlando Bloom, l'elfe Legolas du Seigneur des Anneaux), qui en est épris, part à la poursuite du Black Pearl, le vaisseau mythique commandé par Barbossa ; le jeune homme sera aidé par Sparrow.


Incroyable mais vrai, la mayonnaise prend, et la magie du cinéma opère totalement sur le grand écran. Rythme enlevé, scénario assez cohérent, personnages bien campés, réalisation sobre et inventive, décors et musique efficaces, tous les éléments concourent à un très bon film, un futur classique du genre. Probablement l'un des trois meilleurs films de pirates de tous les temps. Car, en plus d'une histoire de pirates somme toute assez classique, les scénaristes ont introduit un élément fantastique (des morts-vivants) permettant des finesses narratives et des passages à effets spéciaux fort réussis. Mené par un Depp exceptionnel, truffé d'humour et de clins d'œil à l'attraction originale des parcs Disney, voici un très bon divertissement. A noter que grâce à Johnny Depp, on voit pour la première fois à l'écran un pirate gay au cinéma (opinion largement discutée à la sortie de la salle).

Spooky

Commenter cet article

Pierre 10/11/2010 22:55



Ca pourrait ne pas être faut!! Il a voulu jouer, s'écarter de l'idée de vrai pirate, le dur à "tout" cuir, et il en a fait une sorte de lâche comique, un peu moux par ailleurs! M'enfin gay, je
trouve toujours ça un peu poussé! et pis rien que le fait de chercher à essayer de trouver quelque chose au personnage, comme si le fait d'être gay était réducteur. Enfin, si seulement c'était
important pour l'histoire, c'est tout ce que je retient! mais je jeterai un coup d'oeil d'un peu plus près la prochaine fois!



Spooky 11/11/2010 10:23



Disons que ça rajoute une dimension supplémentaire au personnage et l'emmène vers des chemins un peu inédits.



Pierre 09/11/2010 23:31



Ahah le petit côté gay du personnage! ouh ca y va fort! ou bien c'est moi qui suis toujours un peu trop jeune et naïf pour comprendre ces subtilités! En tout cas, je crois pas que ce soit une
question que Bruckheimer s'est posé! J'imagine qu'il en avait rien à secouer. Sparrow est tout simplement un pirate!! Il est cupide c'est tout ahah! Après les fifilles, c'est à
tortura, après avoir rempli ses coffres!!



Spooky 10/11/2010 09:19



Je pense que c'est tout simplement Jiohnny depp qui a insufflé cette dimension supplémentaire au personnage :)



Articles récents

Hébergé par Overblog