Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Films

CECI EST UNE SIMULATION

Que se passerait-il si les acteurs étaient tous remplacés par des créatures numériques ? C’est déjà le cas, me direz-vous, on place volontiers des pixels à la place de certains animaux, on améliore la plastique de certains par ordinateur (je pense notammment à Demi Mooore dans Striptease)... Mais que se passerait-il si l’on créait entièrement par le biais du virtuel une star du grand écran ?
Cette question, Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca, le scénario de The Truman Show) la pose et apporte quelques éléments de réponse. Il faut dire qu’il cherche toujours à titiller l’identité. Viktor Taransky, réalisateur sur le déclin à Hollywood, cherche à redorer son blason au travers d’oeuvres complexes. Un jour un fan, petit génie du virtuel, lui lègue un logiciel permettant de créer de toutes pièces des personnages. taransky, au bord du gouffre, se résout à créer Simone, alliage du physique et des voix de plusieurs actrices connues. Jackpot ! Tout le monde l’adore, veut la rencontrer.. Mais Taransky entretient le mystère autour de son égérie (bien obligé...), et finit par se laisser dévorer par cette femme parfaite. Mais au lieu de bénéficier de son aura, elle lui échappe (à voir cette cérémonie des Oscars, où elle “oublie” de le remercier...). Il cherche donc à casser son image, en la rendant vulgaire, fasciste, droguée... Rien n’y fait !


Alternant les scènes de drôlerie extrême (une attaque gentillette envers Hollywood, le réalisateur étant Néo-Zélandais, mais ayant pu monter son film grâce à des capitaux ricains) et d’une grande réflexion sur le pouvoir de l’image et ses limites, on a là un film léger, posant des questions plus cruciales qu’il n’y paraît. Al Pacino, que l’on ne présente plus, campe un réalisateur totalement dépassé par sa créature ; il se montre très à l’aise dans le registre pas si facile de la comédie. En face de lui, la fameuse Simone est interprétée (virtuellement) par Rachel Roberts, non créditée au générique. A noter la présence sympathique de Catherine Keener (Dans la peau de John Malkovich), productrice et ex-femme de Taransky. S1m0ne est un très bon divertissement, à voir sans hésiter.

Spooky.

Commenter cet article

Stéph 18/03/2008 18:35

Voilà bien un film dont je ne savais pas vraiment quoi penser après l'avoir vu... pas mauvais mais avec certains côtés un peu énervants quand même... disons que pour Pacino ça mérite d'être vu !

Articles récents

Hébergé par Overblog