Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Films

DEFINITIF

Ca y est, je me suis laissé entraîner malgré mes craintes (faut dire que j’ai trouvé l’Episode I mauvais et le II absolument pitoyable) et je l’ai vu.

Première constatation : qu’on aime ou pas, cet Episode III est * nettement * meilleur que les deux précédents. Oh bien sûr il y a toujours une course poursuite avec moult acrobaties et cascades, le tout créé par ordinateur avec une cinématique aussi improbable qu’insupportable, on a les yeux qui tournent, du mal à suivre et le cerval qui dégouline par les oreilles (traduction : l’abus de cinématique tout info nuit gravement à la “crédibilité” et à la compréhensibilité de certaines scènes). Mais il y a aussi plein de très jolis décors et plans bien sympas. Visuellement ça le fait pas mal.

Deuxième constatation, les acteurs ne sont pas bons. Et deuxième constation (suite), le doublage en français est très médiocre. Exemple parfait : Natalie Portman, avec un jeu absolument affligeant et une voix en VF franchement laide. A noter ses différentes coiffures qui l’enlaidissent systématiquement. On est bien loin de la Natalie Portman de Garden State, ravissante, elle. Palpatine c’est un peu la même chose. Son jeu est souvent (trop) outré, et son maquillage de seigneur Sith est assez ridicule (et pas bon). Mention spéciale mauvais goût à sa voix de Sith, même si le grand gagnant reste quand même Anakin, qui dès qu’il passe du côté obscur commence à parler lentement, d’une voix plus grave, plus basse, du genre “tiens, je vais faire comme mon nouveau maître, ça va faire trop classe”. Mais il faut bien reconnaître que ledit Anakin s’est vachement amélioré par rapport à l’Episode II (pas difficile !) et que son jeu est même meilleur que la plupart des autres...

Troisième constation : à l’intérieur de l’univers Star Wars, le scénario est plutôt bien foutu. Je crois que le montage a gommé pas mal de “subtilités”, parce que parfois (souvent ?) on a un peu de mal à comprendre les réactions des personnages, même si en y réfléchissant un peu on leur trouve des raisons (exemple type déjà cité, Anakin qui passe du côté obscur en deux minutes chrono). Surtout, l’intrigue est agréablement dense. Parfois un peu survolée (le sénat qui “élit” et acclame le nouvel empereur en cinq minutes, seule Padmé est navrée... moi ça me paraît pas cohérent du tout) mais dans l’ensemble bien touffue, et surtout sombre (à rapprocher de “L’Empire contre attaque” sur ce point). Un point que j’ai vraiment aimé, c’est la transformation d’Anakin en Dark Vador après qu’il ait été mutilé et brûlé. Je m’explique : Anakin est devenu Dark Vador pour sauver Padmé d’une mort certaine. C’est sa motivation principale, celle qui le fait vraiment basculer, qui lui fait accomplir trahisons, crimes, meurtres. Au moment où il est transformé en Dark Vador la première chose qu’il demande c’est si Padmé est en vie. Et Dark Sidious lui répond que non, Dark Vador l’a tuée. Et là quand même, Anakin perd la SEULE chose qui le retenait encore à l’Humanité, qui l’excusait aux yeux des spectateurs. Il tombe complètement et irrémédiablement dans le côté obscur et en même temps les bases psychologiques (regret et culpabilité) sont parfaitement posées pour l’Episode VI. Ca m’a fait penser à la damnation de Faust, par exemple dans l’excellent “Phantom of the Paradise” de Brian de Palma, où le héros est dépouillé peu à peu de tout ce qui lui est cher. Impressionnant. Par contre je me prends à rêver de ce qu’aurait pu être cet Episode avec de la réelle subtilité... ici l’ensemble reste tout de même plutôt pesant, en tout cas pas subtil dans le montage.

Quatrième constatation, malgré tous ses défauts, le film parvient à être fort et à susciter de l’émotion. Par exemple lors du massacre des Jedi... Quatrième constation bis, l’humour est assez présent presque sous forme de dérision, principalement dans la première moitié (évidemment, après il est beaucoup plus sombre).



Au final je pensais voir un gros nanar (voire une bouse comme les deux précédents épisodes) et non, ce film est d’un niveau tout à fait honorable, dense et assez prenant. Très inégal par contre : certains thèmes sont assez “profonds”, certaines scènes sont très bien traitées, d’autres le sont nettement moins.

Bref, pour donner une note, 3/5. Et vu mon opinion sur les précédents c’était très loin d’être gagné.

Cœur de Pat.

Commenter cet article

Stéph 19/03/2008 19:45

Tout pareil que Pat, à l'exception près que s'il fallait choisir, je préfère quand même l'épisode II au premier...

Articles récents

Hébergé par Overblog