Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #BD


LEO, C’EST PAS DU CARPACCIO !

Depuis 1995, le dessinateur Leo (Trent) a lancé une OPA sur la bande dessinée de SF. ses histoires se passent plusieurs siècles dans le futur. Les terriens ont lancé des vaisseaux dans l’espace pour trouver des mondes viables et installer des colonies sur de lointaines planètes. c Certains de ces vaisseaux se sont perdus sur des mondes à la faune et la flore totalement inattendues. Ainsi les protagonistes du premier cycle, Aldebaran, sont confrontés à une créature polymorphe, la Mantrisse, qui apparaît périodiquement pour délivrer des cachets de non-vieillissement. Servi par un graphisme réaliste un rien flamboyant, l’oeuvre délivre des messages fondamentalement humanistes (mais pas gnan-gnan) plutôt rares dans le space-opera. Kim, personnage récurrent d’Aldebaran, devient l’héroïne de Bételgeuse, le second cycle. partie à la recherche d’un premier vaisseau sur Bételgeuse-6, elle arrive, à la tête d’un petit groupe, sur les lieux du débarquement pour découvrir que la petite colonie s’est scindée en deux. D’un côté, une communauté où tout le monde est libre et respecte son prochain, où les scientifiques croient en l’intelligence supérieure des iums, sortes de pandas indigènes ; de l’autre, un système dictatorial, militaire, qui milite pour la colonisation de la planète. Avant d’appeler des renforts, Kim décide d’observer les deux camps.

Aldébaran
Pour Aldébaran, l'histoire est celle, classique, d'un monde isolé où une colonie doit faire face à une faune étrange et à sa propre déchéance, typiquement humaine. Certes, certains reprochent à Léo son style "figé", un peu impersonnel, et son goût pour les jeunes filles dénudées sans raison valable, mais moi je suis client... Pour moi "Aldébaran" est une série très intéressante, de par la diversité et l'imagination dont fait preuve l'auteur. Et ses héros un peu effacés, mais qui annoncent des caractères forts par la suite. 5 albums à lire en priorité si vous êtes amateur du genre.

Bételgeuse
Après Aldébaran, la suite est tout à fait à la hauteur. L'essentiel de mon avis reprendra celui de la première série. Par contre la propension de Leo à placer du sexe sans raison est un peu agaçante. Et la fin du cycle ressemble à Beverly Hills. Dommage, car Leo a bien digéré ses lectures SF et construit un méta-cycle qui pourrait être placé tout en haut. On retiendra cependant le superbe dessin qui donne un véritable cachet, unique, à la série.


Antarès
Leo est revenu à ce qui a fait la qualité et le succès d'Aldébaran : le départ vers une destination inconnue, un climat d'angoisse savamment dosé, des personnages redevenus plus épais... Antarès est donc une nouvelle planète susceptible d'être colonisée. Mais elle recèle bien des secrets, et surtout des dangers. Et c'est Kim, devenue une sorte de phénomène médiatique après ses exploits sur Bételgeuse, qui redevient le centre de l'attraction. Kim, qui n'a rien perdu de son caractère très fort, malgré une certaine lassitude par rapport à toute cette vie aventureuse. Léo récupère bien des éléments ayant composé ses 10 albums précédents pour permettre à l'action de se développer lentement, mais sûrement. Son dessin est toujours aussi bon, avec une mention spéciale aux créatures d'Antarès. Un très bon départ pour ce troisième cycle.

Spooky.
 



A noter que cet univers a désormais son site officiel : www.aldebaran.ws

Commenter cet article

Erwelyn 03/05/2008 10:57

Aldébaran, Bételgeuse, Antares et... Kenya. Mon fantasme serait que cette  quatrième série tout aussi passionnante aie une interaction avec les mondes d'Aldébaran. Rêve de fan qui n'aboutira pas. Enfin pour ce qu'en disent Léo et Rodolphe dans une interview que j'avais vue il y a quelques années. mais sait-on jamais... la demande du public pourrait influencer le scénario ;-)

Articles récents

Hébergé par Overblog