Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Films
Je n'en démords pas, le cinéma fantastique espagnol est l'un des meilleurs, sinon le meilleur actuellement. Dans le sillage de L'Orphelinat, ou encore L'Echine du Diable, La Secte sans nom, et dans un degré moindre, 28 semaines plus tard (puisqu'il s'agit d'une suite), entre autres, voici donc la dernière réalisation de Jaume Balguero, avec Paco Plaza.

[.REC] nous emmène sur les lieux d'une émission nocturne animée par Angela sur une chaîne espagnole, une sorte de reality show. Celle-ci est cette fois dans une caserne de pompiers, dont les nuits sont très calmes en général. Au milieu de celle-ci, ils sont pourtant appelés dans un immeuble de Barcelone, dans lequel les occupants ont entendu des cris au 4ème étage. Arrivés sur les lieux, ils découvrent une vieille femme couverte de sang, apparemment dans un état de sauvagerie extrême puisqu'elle mord violemment à la gorge l'un des pompiers. Incapable de la calmer, le petit groupe descend en catastrophe dans le hall, où deux policiers sont arrivés. Mais très vite, la situation s'enlise : l'immeuble est complètement isolé du monde extérieur, barricadé par les forces de l'ordre, et la folie semble se déchaîner aux étages supérieurs. En effet les personnes mordues présentent à leur tour des signes d'agressivité extrême. Les douze personnes pour l'heure épargnées décident de s'organiser...

Dans la lignée de Cloverfield, [.REC] est filmé en caméra subjective puisque nous sommes dans la "peau" de Pablo, le cameraman professionnel qui accompagne Angela. Ce parti-pris permet des images un peu plus stabilisées que pour le glorieux hit américain, mais les co-réalisateur Jaume Balaguero et Paco Plaza n'en abusent pas, apportant un surcroît de réalisme aux plans. On se retrouve donc dans un survival doublé d'un huis-clos extrêmement angoissant, où les personnages crient dans tous les sens, en proie à une panique extrême. Les images sont fortes, simples, mais d'une efficacité redoutable. Dans son rôle de journaliste avide de reportages chocs et doublée d'une sacrée conne, Manuela Velasco excelle. En plus elle est blonde. La course-poursuite dans les escaliers et les appartements est haletante, elle ne laisse quasiment aucun répit au spectateur, alors que le film a commencé sur un rythme lent, pour montrer la monotonie de la caserne, mais aussi mieux nous surprendre  En prime, nous avons deux beaux rebondissements dans le dernier tiers du film (qui ne dure qu'une heure quinze, un format idéal pour un survival horror en temps -presque- réel.
Carrément un excellent film d'horreur, à réserver toutefois à ceux qui ont le coeur bien accroché. Un (tout) petit regret par rapport à l'histoire : l'isolement de l'immeuble me semble un peu prématuré, et fait basculer le film dans le huis-clos quelques minutes trop tôt.


Spooky.

Commenter cet article

cawole meoow 25/05/2016 16:30

Un petit souffle de renouveau quand même avec celui-là...bon le souffle est retombé depuis.
Oui vive le cinéma espagnol ! De Balaguero le Grand, je te conseille pas La secte sans nom vu que tu l'as dejà vu (je suis je suis) mais à la rigueur qu'on pourrait revoir 50 fois tellement c'est bon. Sinon, vois : Malveillance, Darkness (absolument un chef-d'oeuvre), Fragile qui est sympa comme tout. Du côté spanish, tu as Álex de la Iglesia (je la ramènes pas hein ça fait juste plaiz de converser sur de bonnes choses ^^) qui défonce tout. Vois : Le jour de la bête (absolument) et plus récemment Les sorcières de zugarramurdi. Enfin, quand t'auras le temps.

Spooky 26/05/2016 09:47

Je le note, je le note... Il va falloir que je mette à jour mon album facebook des films à voir ;)

@llkey 29/12/2008 11:01

C'est vrai qu'actuellement le cinéma espagnol cartonne!!Je ne l'ai pas encore vu mais vu les critiques qui circulent, il faut que je me bouge...@+

Yap 22/12/2008 10:31

Un bon film, mais pas non plus un grand film. Ca fait bien sursauter, mais, si je me souviens bien, pas d'angoisse latente...Doit-on mentionner le fait que les Américains ont déjà fait le remake ?...

Articles récents

Hébergé par Overblog