Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Films
Le Beowulf est un poème épique écrit -probablement- entre le 7ème siècle et l'an Mil. Son héros éponyme est un Guète qui arrive à la Cour du roi Hrothgar pour combattre le monstre Grendel qui terrifie toute la région. Retraduite par JRR Tolkien, cette oeuvre majeure du folklore anglo-saxon a influencé tout un pan de la littérature fantastique, jusqu'à l'oeuvre majeure de l'auteur précité, Le Seigneur des Anneaux. Plusieurs adaptations ont été faites ces dernières années, mais c'est sur la dernière en date, réalisée par Robert Zemeckis, que je me suis penché. Pour en savoir plus, je vous conseille la page dédiée sur Wikipedia. On citera également Le 13ème Guerrier, film que je pense être le seul au monde à apprécier.

Le film de Robert Zemeckis est un drôle de challenge. Premièrement il change sensiblement plusieurs pans de l'histoire, modifiant les rôles de Hrothgar, de Wiglaf (le lieutenant de Beowulf) et de la mère de Grendel. Des changements importants, mais qui permettent peut-être une plus grande modernité au récit. Par exemple, plutôt que de lutter à mort avec cette dernière, Beowulf est séduit par sa beauté intemporelle (la démone bénéficie de la plastique parfaite d'Angelina Jolie). Celà rajoute une dimension dramatique à l'histoire. D'ailleurs un soupçon de romance apparaît très tôt dans le film, mais Zemeckis n'appuie pas dessus, préférant en faire des moments de respiration.
Second pari, risqué, le choix de faire un film d'animation. Il est vrai que ces dernières années la technique a explosé, permettant de faire absolument tout sans prise de vues réelles. C'est ainsi que Ray Winstone, acteur anglais bedonnant de 50 ans, se retrouve dans la peau sculptée d'un guerrier danois de 25 ou 30 ans, en pleine possession de ses moyens physiques. Et qu'à l'écran nous voyons Grendel, monstre difforme de 20 pieds de haut.

Lors de la première scène, j'ai craint de me retrouver devant un film d'animation certes de bonne facture, mais avec des "mimiques" du niveau des Shrek. C'est à dire des visages lisses, des déplacements "glissants" lorsque les personnages marchent, etc. Loin de moi l'idée de critiquer les Shrek, je les aime d'ailleurs beaucoup, mais La légende de Beowulf étant un récit beaucoup plus noir, il fallait un réalisme plus poussé. Zemeckis a plutôt rempli mes attentes. Très vite on est immergé dans l'histoire, on oublie presque qu'il s'agit d'un film presque entièrement réalisé par ordinateur (seuls quelques capteurs sur le visage des acteurs "collent" à la réalité). Il y a même certaines scènes que j'ai prises pour des prises de vues réelles. Alors bien sûr, les visages des humains manquent encore d'expression (quoique Wiglaf, pourtant un eprsonnage secondaire, ait été particulièrement réussi sur ce plan), et Beowulf ne cligne jamais les yeux. certes, les scènes à cheval sont encore trop stéréotypées pour être réalistes, mais pour le reste, c'est époustouflant.


Et, contre toute attente, le film est plutôt prenant. Angle de vues variés, montage assez réussi, mais aussi des dialogues et des situations loin d'être ridicules. Je le reconnais, j'ai été très agréablement surpris par le film.

Par conséquent, si le sujet vous intéresse, je vous conseille de visionner dès que possible ce film d'animation, et de revenir m'en parler ;)

Spooky.


Commenter cet article

bgnom 21/08/2009 01:00

j'ai rien contre les découvertes... mais fo pas critiquer la version de christophe lambert... elle me fait mourir de rire... elle est dans le top 5 du pantheon de mes nanards cultes

erwelyn 30/06/2009 17:11

C'est vrai que si on se base uniquement sur les quelques photos qui circulent et les courts extraits, on a l'impression d'une cinématique de jeu vidéo et si c'est sympa qq minutes sur un pc ou une console, qu'en est-il vraiment pendant 1h30 ? Néanmoins je suis assez curieuse. Et puis effectivement ça ne peut pas être pire que le navet avec Lambert.

SBM 30/06/2009 14:37

Les images ont tout de suite freiné mon enthousiasme : j'ai horreur de ce procédé qui donne des visages inexpressifs et où les personnages se conduisent comme des pantins. A part les scènes de beuveries, j'ai tout oublié de ce film...

Orel 30/06/2009 11:26

Même avis que Spooky. J'ai commencé a visionner ce film avec une petite armée d'a priori qui se sont assez rapidement trouvés balayés à ma grande surprise.Les personnages sont tout sauf lisses, il luttent autant avec eux même qu'avec les éléments extérieurs, les images sont belles et évitent l'esbroufe trop facile et le scenar est construit avec beaucoup de rigueur. surprenant et prenant.

erwelyn 30/06/2009 11:17

Bien chef  

Articles récents

Hébergé par Overblog