Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Films

Christine Brown est une employée de banque, une gentille fille qui aimerait bien obtenir le poste de Directeur adjoint d'agence qui est vacant. Mais un jeune loup nommé Stu est aussi sur les rangs. Un jour une vieille femme vient la supplier de prolonger son prêt, pour lui éviter de se retrouver à la rue. Mais la jeune femme refuse, espérant ainsi accélérer sa promotion. La vieille femme, en vérité une sorte de sorcière gitane, s'emporte alors et lui jette des imprécations violentes avant d'être évacuée par la sécurité. Le soir même, dans le parking de la banque, Christine se fait agresser par la vieille femme, qui lui arrache un bouton avant de le lui rendre après avoir jeté un sort dessus. Dès lors, une étrange créature semble rôder et harceler la jeune femme, que son petit ami, prof d'université, essaie d'aider désespérément. Christine va alors voir un medium pour se défaire du sort qui la lie à un Lamia, un démon à forme caprine.

Sam Raimi, après être devenu un entertainer de toute première force avec les trois Spider-Man, revient à ses premières amours, les films de peur à petit budget. C'est tout à son honneur, lui à qui Hollywood a ouvert les portes des blockbusters, des marches de la gloire. Seulement voilà, Raimi a changé. Il n'est plus cet étudiant rigolard qui tartinait d'hémoglobine ses acteurs découpés par des sécateurs. Et ça se sent dans son dernier film. Co-écrit avec son frère, celui-ci manque singulièrement d'âme, à mon sens.




En fait le film semble hésiter tout du long entre le premier degré, avec sa façon de filmer très sérieuse, très appliquée, et le 128ème, et des scènes surjouées, des poses ou des situations absolument ridicules. C'est l'esprit de la série Z, me direz-vous. D'accord, sauf que dans les séries Z, c'est soit l'un, soit l'autre. Soit vous vous pissez dessus de rire, soit vous avez le trouillomètre à zéro parce que le mec derrière la caméra est un putain de réalisateur et qu'il a un putain de scénariste pour verrouiller son récit. Là ce n'est ni l'un ni l'autre. Les scènes de peur sont diablement (ahahahah) efficaces, on a vraiment des frissons dans le dos, Raimi n'est plus le rpemier venu dans le genre ; et puis juste après, du grand guignol. C'est dommage, car je me plaçais sur un cheminement "sérieux" au vu de la première partie du film. Au niveau du casting, Raimi a fait appel a des acteurs relativement peu connus, hormis Alison Lohman (vue pour ma part le même jour dans "La Légende de Beowulf"), actrice assez jolie mais pas à tomber, qui joue relativement bien, mais sans être exceptionnelle non plus.

Bref, un film mi-figue mi-raisin, qui a pour principal tort d'avoir le cul entre deux chaises. Et pour une histoire aussi banale au final, c'est assez décevant.



Spooky.

Commenter cet article

Vladkergan 27/03/2010 11:14


Pour ma part j'ai enfin eu l'occasion de le voir hier et j'ai vraiment scotché du début à la fin. Cette hésitation entre horreur et 3e degré passe vraiment bien, et est complètement dans l'esprit
de Sam Raimi depuis ses débuts. Donc rien de surprenant à mon sens là-dedans. Et au final je trouve que le film est pour le moins bien construit, même si on sent venir la fin quelques dizaines de
minutes avant qu'elle n'arrive.


Articles récents

Hébergé par Overblog