Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #BD


Dans un futur lointain où les machines à vapeur cohabitent avec les dernières technologies permettant les voyages interplanétaires, la Terre est le théâtre d’une guerre civile faisant des millions de victimes. Vincent, le fiancé de Marie, fait malheureusement partie des soldats qui ne reviendront jamais. Pour oublier sa peine, notre jeune héroïne s'engage en tant que médecin sur l'une des arches spatiales parcourant la galaxie à la conquête de nouveaux mondes.

Tiens bizarre que ce one-shot soit passé inaperçu… Kara, auteur à la forte inspiration manga, comme en témoignent Gabrielle, Le Miroir des Alices et Le Bleu du Ciel, s’est attaché les services de Masa, auteur venu du Pays du Soleil levant pour nous livrer un récit en 48 pages à l’européenne, ce qui n’a pas dû être facile à gérer. Pourtant le résultat est là, et il est plus qu’honorable. Masa, même s’il n’a pas un trait original pour un auteur de shônen, a quand même une sacrée maîtrise du genre semi-réaliste. Comme souvent chez Kara, les personnages principaux sont des jeunes femmes (et même des enfants, dont un au sexe indéterminé) qui sans être surpoumonées, n’en sont pas moins jolies. Ajoutez à cela un petit vernis « mecha », avec un soupçon de faits scientifiques (mais ici plus discrets que dans ses autres séries) et vous aurez une idée de l’environnement que Kara affectionne.

Si je suis plutôt enthousiaste sur le dessin (et les couleurs, que les deux auteurs se sont partagées), qui a été réalisé de façon traditionnelle, sans l’aide de l’ordinateur, je suis un peu plus circonspect sur la mise en scène, sur la superposition des plans. Il y a un manque de « fondu » entre le premier plan et le fond de certaines images, ce qui est un peu étrange parfois… L’autre point un peu décevant c’est le scénario. Kara part d’une guerre civile (en… France ?) au 23ème siècle, mais en parle finalement très peu pour nous propulser quelques temps plus tard, lorsqu’une veuve éplorée s’embarque pour une mission d’exploration aux confins de l’espace. Atterrissage, rencontre avec… quelque(s) chose(s), et puis pouf, ça se termine. Je n’en dis pas plus sur le déroulement, car ce serait du méchant spoiler, mais je pense qu’il y aurait eu matière à faire une histoire plus longue, de montrer un peu plus longuement et individuellement les rapports des trois exploratrices avec cette étrange planète. Il y avait matière à faire 3 ou 4 albums à mon sens. Mais d’après les dires de Kara, ce fut assez contraignant des deux côtés de la planète, la réalisation d’albums supplémentaires aurait certainement traîné en longueur…
A noter des éléments discrets mais qui, si on y prend garde, éclairent un peu le propos de Kara : le nom que les jeunes femmes donnent à la créature qu'elles rencontrent sur la planète, ainsi que la texture du décor sur certaines cases.

En résumé, une lecture assez sympathique, qui offre une petite réflexion sur les rêves, les désirs, le fait de se replier sur le passé, bien ambiancé, mais malheureusement trop court, donc un peu frustrant.

Spooky.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog