Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films
Le voilà, le nouveau film de James Cameron, présenté comme une révolution, et dont les diverses bandes-annonces montraient des images alléchantes de Pandora, un nouveau monde convoité par les humains à cause de sa richesse minière. Seul hic, le plus gros gisement se trouve sous l'arbre-maison d'une tribu indigène, les Na'Vi, humanoïdes bleutés de 4 mètres de haut. Les Terriens décident donc d'y infiltrer un agent, ancien Marine, dont l'esprit investit le corps développé par les Terriens.
Chez les Na'Vi, personne n'est dupe de l'origine de "Jakesully", lui ne s'en cache d'ailleurs pas, et il s'attire bientôt la sympathie et même plus de ses nouveaux "congénères". Seulement son véritable but est de les chasser des lieux, mais cela ne se fera pas sans mal.

Avatar est sorti depuis un mois en France, mais il croule déjà sous les records. Plus d'un milliard de dollars en recettes mondiales à l'heure où je vous écris (second rang de tous les temps derrière... Titanic, du même réalisateur), 8 millions de spectateurs sur l'Hexagone, une étiquette de film le plus cher de l'histoire du cinéma (environ 500 millions de dollars) qui se muera peut-être en titre du film le plus rentable de tous les temps.

Alors que dire sur le film qui n'ait pas déjà été dit autour du monde ? James Cameron, le réalisateur oscarisé de Titanic, a commencé à concevoir le film il y a quinze ans, à une époque où les moyens pour concrétiser sa vision n’existaient pas encore. Aujourd’hui, après quatre ans de production intensive, Avatar offre une expérience cinématographique unique, portée par une nouvelle génération d’effets spéciaux. Une technologie révolutionnaire inventée pour le film qui laisse toute sa place à l’authenticité émotionnelle des personnages, pour une immersion totale du spectateur dans l’histoire. Le film a été tourné en 3D, et mieux vaut aller le voir avec des lunettes idoines dans une salle équipée pour ne pas ressortir avec mal aux yeux. Mais mal aux yeux ou pas, l'expérience est inoubliable : on en prend véritablement plein les mirettes. Pandora est une planète sauvage, recouverte de forêts (enfin, dans la petite partie que l'on aperçoit dans le film) et absolument magnifique. Le travail réalisé sur les décors est tout bonnement fantastique, on y croit dès les premières secondes. La 3D est très adaptée à ce type d'univers, mais atteint ses limites sur certaines scènes d'action. On a alors un peu de mal à suivre, ça devient un peu... flou !

Avatar n'est pas le scénario du siècle, ni même de la décennie. James Cameron a emprunté des éléments à beaucoup d'autres oeuvres, y compris les siennes. Pour le coup, je me permettrai de reproduire les remarques d'un camarade sur un forum : [...] Aliens, Abyss, etc. pour les films du même réalisateur. Mais aussi pour moi Morrowind* (les Telvannis et leurs villes-maisons-arbres) et Shivering Isles (Add-on d'Oblivion* pour les plantes et le décor phosphorescents et enchanteurs). Et puis plein d'autres romans et films de SF et Fantasy...

Mais surtout, on l'a vérifié et j'ai les pages sous les yeux : il y a d'énormes ressemblances avec
Aquablue (bande dessinée, Editions Delcourt). Je passe sur la planète où les indigènes bleus vivent en harmonie avec la nature, le jeune héros qui est fiancé à l'une de ces indigènes, la compagnie humaine qui débarque pour s'emparer des richesses minières, mais ce sont surtout les pages 13 à 18 de l'album Corail Noir avec l'assaut de la légion contre les indigènes qui a énormément de similarités (jusque dans la gueule du chef des méchants) avec la grosse bataille finale d'Avatar.

Merci à Ro, donc. On pourrait relever d'autres similitudes, comme l'histoire de Pocahontas, évidemment, pour la romance entre deux êtres venus de deux mondes différents mais qui malgré tout vont s'aimer. Le film renferme un message écolo de base qui fera sans doute frémir les métrosexuels bobos que nous sommes tous devenus sans nous en rendre compte, mais est aussi une tentative pour nous mettre face à nous-mêmes, pour regarder ce que nous avons fait de notre planète.
Le film va marquer profondément ceux qui l'auront vu, mais la sortie de la version DVD ou blu-ray est déjà très attendue, car le film a été amputé d'une heure, une heure qui sera peut-être réintégrée dans la version longue ou sous forme de scènes coupées (dont une scène de sexe entre Na'Vi qui commence à faire couler beaucoup d'encre et de pixels).

Pas le scénario du siècle, mais une prouesse technique inouïe, qui annonce peut-être une nouvelle ère au cinéma. Comme l'a souligné le journaliste-cinéaste Christophe Gans, Cameron est le réalisateur qui a enterré (dans le sens qu'il a fait le dernier) film classique avec Titanic, et qui inaugure un nouveau genre avec Avatar. Génial non, visionnaire oui !

Et comme le succès est au rendez-vous, James Cameron vient d'annoncer qu'il y aura bel et bien une suite, puisqu'il a toujours prévu une trilogie Avatar... Sous quel délai ? Difficile à dire, on ne sait pas si le réalisateur s'y attellera dans la foulée, ou s'il intercalera un ou plusieurs autre(s) projet(s)... Les scenarii ne sont d'ailleurs pas écrits du tout.


Spooky.

* jeux video connus -entre autre- pour leur immersion dans des mondes enchanteurs.

Commenter cet article

Spooky 13/08/2010 16:26



Pour ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus, voici une analyse textuelle réalisée par Dobbs, scénariste de BD mais aussi enseignant en cinéma dans une école d'effets spéciaux :
http://dobbs.over-blog.com/article-avatar-ecographie-ou-echosysteme--43514136.html



erwelyn 20/01/2010 17:00


Tiens je pensais avoir mis un com. Un acte manqué sûrement tant je n'ai rien à dire. hihihi. Non, je rigole, c'est qu'en fait je me suis pris une claque et que je n'ai pas encore pris le temps de
mettre à plat mes sensations... Une chose est sûre il y a un avant et un après Avatar. Pas parce que c'est de la 3D (elle existait déjà) mais parce qu'il porte cette technologie à un niveau tel que
même les films les plus récents utilisant cette technologie, n'avaient réussi à impliquer autant le spectateur. Moi j'avais les larmes aux yeux dès la première image. Bien sûr ensuite on s'habitue
très vite. C'est fou. Et l'histoire n'est qu'une transposition de la conquête de l'ouest. Mais doit-on pour autant trouver ça redondant ? A chaque génération son film écolo ou dénonciatuer du
coloniatlisme etc... donc Avatar pour moi fait mouche à tout point de vue. Et je trouve bien mieux la remarque d'un Pierig qui dit ouvertement ne pas être intéressé, et il a le droit, qu'un discour
snobinard à vouloir le descendre, comme j'en ai vu par-ci par-là. Ah la jalousie....


pierig 18/01/2010 13:44



... et t'as oublié de mentionner la ressemblance avec les schtroumphs (ces nains de 4 mètres de hauts imaginés par peyo) ;)

Bon ceci dit, ce film ne m'intéresse pas trop malgré ses prouesses techniques.
J'attendrai qu'il sorte sur le petit écran. :)



Articles récents

Hébergé par Overblog