Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782226245137.jpg

 

Au fin fond de l’Ecosse, une bouteille ancienne en verre poli est longtemps restée sur le rebord d’une fenêtre. Personne ne l’avait remarquée, pas plus que le message qu’elle contenait. Un message qui commence par le mot Hjœlp, « au secours », en danois, écrit en lettres de sang…
Envoyée par la police anglaise à Copenhague, la mystérieuse missive atterrit entre les mains de Mørck et de son équipe. Son déchiffrage révèle qu’elle provient de deux garçons qui auraient été kidnappés dix ans plus tôt. Chose étrange : leur disparition n’a jamais été signalée…

 

On retrouve donc le Département V, toujours dirigé par le taciturne Carl Mørck, assisté de l'étrange homme à tout faire syrien Hafez El-Assad, ainsi que de la non moins mystérieuse Rose, que sa soeur jumelle Yrsa supplée parfois. Là encore, il s'agit d'une affaire réchauffée, mais non élucidée... Et Mørck va vite se rendre compte qu'elle est plus actuelle qu'elle n'y paraît...

 

Ce troisième volet s'éloigne un peu du style "enquêteur en charentaise" qui caractérisait le premier tome, dans le sens où l'action se passe moins dans les locaux -insalubres- du Département V, et qu'il y a plus d'action. Une scène de poursuite en voiture le rapprocherait d'ailleurs plus du thriller, d'autant plus que la "plongée" dans l'esprit du criminel est plus forte. Adler Olsen a ses personnages bien en mains, prolongeant les situations déjà connues dans le premier tome et en rajoutant une couche avec Rose et Yrsa, ce qui donne un peu plus d'épaisseur à l'enquête, qui ma foi est assez passionnante. Par contre il y a quelques longueurs qui rendent la lecture un peu pesante (il y a 666 pages...).

 

A côté de ça, l'immersion dans la société danoise contemporaine est intéressante, avec la déconstruction de certains services publics, comme en France ou ailleurs. La couche sociale n'est pas épaisse, mais permet là encore de tenir le lecteur en éveil.

 

Spooky.

pour lire mes chroniques sur les épisodes précédents, par ordre chronologique :

Commenter cet article

pierig 21/01/2013 09:58


666 pages, un hasard je suppose ?

Spooky 21/01/2013 10:03



Je pense, oui, mais sait-on jamais ? :)



Articles récents

Hébergé par Overblog