Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

http://img.webme.com/pic/v/valsombre-editions/emiliewb_prev.jpg

 

2009. Adam est de retour dans la maison où il a passé sa courte enfance. Ni humain, ni vampire, il peine à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec Lou, la fille aux chiens, va lui permettre de découvrir l’amitié. Mais le lien fragile qui les unit sera vite entamé par le départ d’Adam, orchestré par Rodolphe Dubuissert, vampire puissant qui régit la région sous le titre d’Ordonnateur, après le renversement des puissances. Car le monde a basculé. Le pétrole, l’électricité et le progrès n’ont plus cours dans cet Ordre Nouveau que les vampires ont instauré.

Les humains ont-ils conscience de la vraie nature des nouveaux envahisseurs ?

Comment faire face à la fois à cette menace et aux dangers d’une vie sans technologie, dont plus personne n’a l’habitude ? Le reste du monde est-il semblable à ce coin de l’Avesnois, annexé de toutes parts et égorgé dans tous les sens du terme ? Face à tous ces changements, Lou parviendra-t-elle à tenir la barre et à sauver ce à quoi elle tient ?

 

Le premier roman d'Emilie Witwicki-Barbet est étrange. Non pas tant au sujet de sa thématique (la bit-lit a le vent en poupe), mais plutôt au niveau des moyens que l'auteure se donne pour le réaliser. En effet l'ancrage historique et géographique est fort : cela se passe juste avant l'écriture (comme en témoigne l'évocation du tremblement de terre en Haïti), et dans un coin un peu reculé de la région Nord-Pas-de-Calais, plutôt boudée par les écrivains de genre. Pourtant Emilie (oui, je vais l'appeler Emilie, ça sera plus simple je pense) est une enfant du pays, et souhaite lui rendre hommage en plaçant son récit dans une région qu'elle connaît bien.

 

Autre point remarquable : souvent les romans de bit-lit nous montrent des vampires (et autres monstres classiques ou pas) dans un contexte moderne (ou pas), mais en coexistence pacifique (ou pas) avec les humains. Ici le cadre est tout autre, puisqu'à la suite de la paralysie des centrales nucléaires, le pays retombe en quelques semaines dans le chaos, dans un système féodal. Cela sent même la fin du monde par moments, puisqu'un groupe de survivants/résistants s'organise dans une ferme. Ca rappelle un peu Malevil parfois... Un contexte post-apocalyptique dans la bit-lit, il fallait oser !

 

Emilie nous propose un récit à plusieurs voix, éclaté principalement entre Lou(ise), une garçonne à peine sortie de l'enfance qui prend en charge le groupe, Rodolphe DuBuissert, un vampire qui essaie d'organiser la région, et Adam, dont on ne saisit pas la véritable nature (hybride d'humain et de vampire ?), obligé de disparaître physiquement et officiellement pour ne pas attirer les ennuis sur celle qui pourrait être sa petite amie. Procédé un peu maladroit, car on s'y perd un peu. A la limite, garder le focus sur Lou et nous faire lire des lettres écrites par l'un et l'autre (ou des procédés similaires) aurait été plus judicieux. Etant donné que leur temps de parole est inégal, cela induit une lecture un peu bancale, d'autant plus que dans certains passages on saute des pensées de l'un à l'autre lorsqu'ils sont dans la même pièce.

 

A côté de cela, la langue d'Emilie est fort agréable, elle décrit bien les actions, s'attardant parfois un peu trop sur les introspections des personnages, mais son récit est très agréable à suivre. Il manque cependant d'un chouïa de relecture en termes d'orthographe et de grammaire.

 

A suivre donc.

 

Spooky

Commenter cet article

Stéph 07/06/2012 14:25


Bon, de la bit-lit, je passe mon tour (un peu comme toi avec les comédies françaises ). Cependant l'environnement (plus
d'électricité, de pétrole et de progrès) me fait penser à cette nouvelle série annoncée pour très bientôt, Revolution, où l'action prend place dans un monde post-apocalyptique de ce type. 
Ce genre de point de départ doit pouvoir permettre de chouettes développements ! Peut-être un peu too much d'y coller en plus des vampires...

Spooky 07/06/2012 22:15



L'avenir nous le dira ;)



Articles récents

Hébergé par Overblog