Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/69/69/81/19590744.jpghttp://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/64/49/19762436.jpg

 

Voilà... c'est fini...

 

Après presque 10 ans de bons et loyaux services, l'avatar de celluloïd du phénomène littéraire de la décennie a donc connu son dénouement avec ce huitième film. Et en faisant des recherches, je me rends compte que je n'ai rien écrit sur le septième. Pour rappel, ces deux segments sont issus d'un seul roman, du même titre, et sont sortis à 8 mois d'intervalle au cinéma.

 

Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix. Le combat entre les puissances du bien et du mal de l’univers des sorciers se transforme en guerre sans merci. Les enjeux n’ont jamais été si considérables et personne n’est en sécurité. Mais c’est Harry Potter qui peut être appelé pour l’ultime sacrifice alors que se rapproche l’ultime épreuve de force avec Voldemort.

 

Comme pour les segments 5 et 6, c'est David Yates qui réalise ces deux dernières parties ; elles ont été tournées conjointement ou l'une après l'autre, afin de permettre cette sortie rapprochée. L'ensemble du casting "historique" est appelé dans cette conclusion, qui s'annonce comme l'affrontement final entre le sorcier binoclard et le chitineux pas gentil du tout. Curieusement, j'ai trouvé cette partie moins "noire", moins pessimiste que les segements 4 à 6. Je ne sais pas si c'est dû à la découpe de Steve Kloves, qui a dû à la fois enlever des passages et faire durer son script pour qu'il tienne deux fois deux heures, et se réduise presque à deux séquences : l'errance des trois enfants sorciers dans les bois, et le combat final dans l'enceinte de Poudlard. Je schématise à fond, mais c'est quand même l'idée. Du coup on se retrouve avec trois acteurs qui se tartinent de boue et 200 acteurs, cascadeurs et figurants qui brandissent des baguettes les uns vers les autres. Vous l'aurez compris, ça ne m'a pas passionné. Ce n'est pas forcément le fait du film, mais plutôt celui de l'histoire, qui se termine véritablement un ton en-dessous des autres pour ma part. Je pense que l'enchantement des premiers films et la montée en noirceur des suivants se sont étiolés... Certains passages sont curieusement sacrifiés, comme celle où Neville Londubat prend une nouvelle dimension. Et du coup les films m'ont passablement ennuyé. Les acteurs, n'ayant pas grand-chose à faire d'autre que lancer des imprécations en faux latin ou à courir, ne semblent pas beaucoup plus motivés. Seul Alan Rickman (alias le Pr Rogue) trouve encore grâce à mes yeux. Toute une partie du second film repose d'ailleurs sur lui. Les techniciens des effets spéciaux aussi avaient l'air fatigués... Le dragon, par exemple, est nettement moins impressionnant que l'on aurait pu s'y attendre dans une production de cette ambition. Les maquilleurs aussi, quand on voit que certains personnages, vieillis de 17 ou 19 ans (je ne sais plus, et finalement peu importe), semblent être toujours au milieu de l'adolescence...

 

Vraiment pas grand-chose à se mettre sous la dent, même pas un peu de fan service, quand les trois ados sortent de l'eau gelée et se changent : Harry et Ron se retrouvent presque en slip, tandis qu'Hermione... se drape dans un châle par-dessus ses vêtements mouillés.

 

Bref, je pense que je suis fatigué de Harry Potter, et que l'équipe technique aussi... Il est temps qu'on découvre de nouveaux héros, et ça on va en parler bientôt !

 

Spooky.

 

(note : c'est moi ou Daniel Radcliffe a les bras trop courts sur la seconde affiche ?)

Commenter cet article

FabMart 10/08/2011 12:27



et pourtant les précédents films (les 3 du même réalisateur) étaient plutôt convaincant.moi sur toute la saga je suis terriblement frustré de la trop faible utilisation d'Alan Rickman et peut
être même encore plus dans ce dernier opus,même s'il y a du mieux sur la 2ième partie du film.il y a notamment une scène qui aurait du être pour lui et rien que pour lui,et non le réa fait un
choix de mise en scène qui fait qu'on la voit d'après le point de vue de Potter



Spooky 12/08/2011 11:19



Oui c'est presque du sabotage hein...



pierig 10/08/2011 12:05



Bon, ça fait depuis quelques épisodes que j'ai décroché. Ton billet ne donne pas envie de voir ce feu d'artifices fait de pétards mouillés. Et dire que j'ai jamais lu un livre de cet apprenti
sorcier ...


Et vive ventilo-man ! Qu'il balaie cette saga poussiéreuse pour venir approter une bise légère à la blogosphère ... ;)



Spooky 10/08/2011 12:25



Pierig > Les bouquins sont plutôt intéressants en fait, très inventifs et pas mal écrits. les films font des coupes dans les récits, et laissent les fans assez sur leur faim, finalement. Je
dis ça mais cette demie-bouse a déjà fait plus d'un milliard de dollars de recettes à travers le monde, ce qui en fait le troisième film le plus rentable de tous les temps, derrière les deux
films de Cameron.



FabMart 10/08/2011 11:06



oui elle est terriblement mal foutue cette scène.dans le film on sent qu'elle n'est là que pour justifier l'utilisation de la 3D



Spooky 10/08/2011 11:26



Ah oui tiens, j'ai oublié de parler de la 3D... je suis allé voir le film en 3D, mais vraiment parce que je ne pouvais aps faire autrement (problème de séances). Je n'y ai vu aucun intérêt, la 3D
n'apparaît quasiment jamais, et n'apporte RIEN.



FabMart 10/08/2011 10:40



comme toi,il y a un sentiment qu'il était d'en finir avec ce dernier film.ça s'essoufle franchement pour ce qui est censé être un feu d'artifice final.et comme toi je déplore les impasses sur les
2-3 passages concernant des personnages secondaires importants et qui du coup font que d'autres moments du film mis en avant tombe à plat (ex:le duel entre maman Weasley et Beatrix)



Spooky 10/08/2011 10:50



Oui, en effet, je n'ai pas mentionné ce passage tout simplement parce que ma lecture du bouquin remonte à deux ans, et que je l'avais alors très moyennement appréciée.


J'oublie un passage présent dans le film, la visite à la banque Gringotts. Au moment d'écrire mon billet, je l'avais tout simplement oubliée, parce qu'elle m'avait déçu, elle aussi.



Articles récents

Hébergé par Overblog