Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

Allez, on change un peu l'ordinaire du présent blog pour vous parler de deux livres d'illustration jeunesse qui m'ont particulièrement séduit ces derniers temps. Tous les deux édités par les Editions Margot, ce sont de beaux objets, certes un peu encombrants (38 cm x 27,4 cm), mais l'éditeur a fait le choix de laisser autant de place que possible aux illustrations.

 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/964146526.jpg

 

Ici reposent les oiseaux est écrit par Anne-Fleur Drillon, et illustré par Etienne Friess. Il reproduit les carnet d'un savant fou, Ernest Sémaphore, qui sur une île tropicale déserte, a laissé libre cours à son imagination et créé des oiseaux mécaniques, avec des caractères et des caractéristiques très différents. Chaque "espèce" est représentée par un texte explicatif sur le comportement de l'oiseau, des illustrations le mettant en scène (y compris des recherches). Citons le Hululeur nocturne, à l'allure de hibou, fabriqué à partir de vieux transistors qui se déclenchent de manière impromptue, le Colibricoleur, composé essentiellement d'un bidon d'huile, aussi maladroit qu'hyper-actif, ou encore le Pélican à vapeur, qui nettoie les eaux polluées grâce à son bec qui peut s'ouvrir démesurément. Des illustrations en double page et la présentation rapide d'essais ratés, sans oublier de véritables présentations d'oiseau qui ont inspiré nos deux auteurs donnent un véritable cachet à l'ouvrage, qui a un coté steampunk assumé.

 

http://www.bdtheque.com/inter/blanche1.jpg

 

Blanche raconte l'histoire d'une petite fille du même prénom, créée par un couple de vieillards dans un pays lointain (la Russie ou son double fantasmé), à partir d'une matriochka de neige sur laquelle on a posé deux pierres bleues en guise d'yeux. Blanche est une petite fille délicate et gentille, et redonne l'espoir à ce couple stérile, qui sait que leur bonheur sera de courte durée... Ici les textes, en rimes, sont illustrés par des bustes ou des illustrations pleine page (mais pas seulement) en noir et blanc, parcourues par des poissons, qui donnent un côté onirique à ce conte. Troublant.

 

Merci à Anabelle pour la découverte.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog