Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Personnalités

 

exposteampunk.jpg

 

Aujourd'hui petit focus sur une exposition pas comme les autres, au travers d'une interview de celui qui l'a impulsée, le protéiforme Wiktor Plitz, par l'illustre Nicolas Delestre.

 

Bonjour Wiktor Plitz, vous êtes un artiste au profil assez atypique, étant passé par différentes phases artistiques et conceptuelles. Pouvez-vous nous expliquer votre parcours artistique et en quoi consiste votre oeuvre ?

 

Bonjour, bien par où commencer ? Par la fin, c'est un bon début... je viens faire ce que l'on pourrait appeler ma « sortie de l'ombre » en quelque sorte.

 

Mais reprenons depuis le début. J'ai travaillé dans l'anonymat pendant six ans, car ma démarche était d'accorder l'attention aux œuvres que je produisais et mon amour pour la création plutôt qu'à ma personne. Mon visage et mon nom ne figuraient nulle-part, me construisant un alter ego costumé et masqué que j'ai nommé Professeur W.P. Six ans durant lesquels j'ai développé des studios de graphisme et d'artwork en tant qu'artiste graphiste. Le Professeur W.P. a ainsi fondé une structure artistique nommée le « Photographik Experimental Research of Infographik Laboratory », mêlant mon travail de photographie, infographie, vidéo et artwork, avec l'appui synergique d'amis proches lorsqu'ils le pouvaient. Cette structure existe toujours, c'est un laboratoire où l'on expérimente sur des sujets tels que les uchronies, la génétique ou la psychologie

Le Professeur W.P. en parallèle à co-fondé et présidé durant 2 ans une association d’événementiels et de diffusion artistique Steampunk sur la région lyonnaise autour de soirées à thème, d'expositions, d'installations, qui m'a amené à exposer mon travail à la Demeure du Chaos et à la Tattoo convention de Lyon, mais toujours dans une démarche de plate-forme de diffusion d'artistes, de performeurs, d’artisans tournant autour du thème Steampunk.

 

Cette année 2013 est pour moi un tournant artistique, j'ai pris la décision de sortir de l'ombre et d'avancer à visage découvert afin de me consacrer à ma carrière d'artiste en prenant le pseudonyme de Wiktor Plitz. Je suis basé depuis maintenant huit ans sur Lyon, et me consacre désormais à de multiples médiums, photographie, artwork, graphisme, vidéo, événementiel, édition, travaillant comme thème de prédilection l'anachronisme, la dystopie et la biologie.

 

plitz.jpg 

 

Autour de quels concepts artistiques travaillez-vous actuellement ?

 

Ils sont multiples, mais disons que j'ai grandi au milieu de la science-fiction, et les nouvelles technologies et surtout les technologiques génétiques continuent toujours de m'attirer. Le concept de biogénographisme est celui qui occupe le plus mes pensées actuellement. Ce sont des études finalisées en artwork sur la biologie et la génétique, qui me permettent d'étudier tous les rouages de cette machine complexe qu'est le corps humain, cela m’amène également en ce moment à étudier les soins post-mortem avec un thanatopracteur.

 

 

 

Vous organisez sur Lyon le 17 mai un évènement autour du biopunk et de la mutanogénèse ; pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Effectivement, cet événement est une exposition collective intitulée :

Exp.01 Mutanogénèse "Biopunk MotherPhoque"

 

En ce qui concerne le thème central, "Biopunk" est un néologisme, né de la contraction entre biotechnologie et cyberpunk. De même que l’information et l’informatique constituèrent les sciences et techniques dominantes de la seconde moitié du XXème siècle et descendirent au niveau de la rue avec les contre-cultures « cyber », les biotechnologies sont la révolution technologique, philosophique, et artistique majeure du XXIème siècle. Cette dernière ne résistera pas longtemps à l’avancée de la technoscience où clonage et transgénèse sont la partie émergée d’un ensemble de pratiques naissantes. L’ingénierie génétique a trouvé ses premiers hackers. Les enfants des cyberpunks continuent le combat, et si le paradigme a changé, l’idée est la même : scientifique dans la pratique, punk dans l’âme. Les mordus d’ADN remplacent les amateurs de silicium. Loin de s’en attrister, certains l’acceptent et commencent à s’approprier le monde de demain.

 

Concernant la Mutanogénèse, le terme est tiré d'une série de clichés d'artwork sur laquelle j'ai travaillé, nommée « Mutanogénèsographie », qui s'est transformée en exposition d'artwork, vidéo et installation, le but étant de redonner sa vraie place au mutant moderne par le biais de la représentation fantastique, à l'instar des canons de beauté artificiels qui nous submergent. Mais la mutation génétique étant un sujet que j'affectionne particulièrement, je désirais creuser plus loin la représentation des technologies génétiques et de ses rapports avec l'art. La Mutanogénèse, c'est de la genèse de la mutation génétique dont il est question, d'une introspection sur l'évolution de notre société qui tend vers le contrôle de l'ADN. Balayé entre utopie et dystopie, l'exposition collective propose différentes représentations artistiques des technologies génétiques et de leur devenir, le tout dominé par la pratique alternative et des milieux subversifs propre à chacun des artistes.

 

L'exposition aura lieu du 17 mai au 27 juin 2013, avec pour sa soirée de lancement un vernissage le 17 mai à partir de 19h. Avec les partenaires de l'événement, "Le Satellite", "In My Brain" et le "P.E.R.I.L.",  nous vous donnons rendez-vous 18 rue de Bonald - 69007 Lyon, à la galerie alternative du tattoo shop "In My Brain", metro D - guillotière / tram T1 - St André.

 

Vous trouverez plus de renseignements ainsi que le lien concernant chaque artiste sur la page web de l'évènement.

 

 

plitz3.jpg

 

Quels sont les artistes associés à cet évènement collectif ?

 

Je commencerai par citer Blaise Pascal, La multitude qui ne se réduit pas à l'unité est confusion ; l'unité qui ne dépend pas de la multitude est tyrannie. 

 

Le choix de ne pas travailler avec ce thème sur une exposition solo était donc une évidence... réunir différents artistes alternatifs aux mediums variés, de la peinture à la photographie, de l'infographie à la sculpture, autour du thème commun qu'est celui du Biopunk était donc logique. Tous ces artistes sont en quelque sorte les enfants de la science-fiction, de par leur art respectif, leur thème et leur technique, le Biopunk est un très bon pilier pour les réunir et faire répondre entre elles leurs œuvres entre quatre murs.

 

- Nathan Vranckx, peintre surréaliste domicilié à Liège, vient exposer pour la première fois à Lyon. Les monstres génétiques et autres créatures assemblent son univers pictural.

- Stephane Roy, photographe plasticien domicilié à Paris, il revient exposrt dans sa ville natale. Entre analyses cliniques et thérapeutiques, son travail est une descente vers les abysses de nos pensées

- Scarfos, plasticien lyonnais, déforme et soude le métal afin de proposer des sculptures qui sont des prises de conscience et pour certaines ayant un but funéraire.

- Patrick Siboni, domicilié à Paris cet artiste digital au multiples mediums, autant artiste que scientifique du pixel, étudie ses sujets avant tout avec un regard anatomique et psychologique.

- Monsieur E de l'étrange atelier, domicilié à Lyon, illustrateur et auteur de BD, c'est l'alliance de la série B et du rockabilly qui donne à ses crayons tout son art.

- Caz in the Machine, artiste digital travaillant la photomanipulation rend ses lettres de noblesse à la culture cyberpunk avec ses créations graphiques, savant mélange de biomécanique et de biothechnologie.

- Alleycat Photograph, à l'intersection de l'architecture et du documentaire, c'est sous le pseudonyme d'Alleycat que cet artiste rend sa vision du monde qui l'entoure.

- P.E.R.I.L., structure artistique conceptuelle basée sur la dystopie aux medium variés tels que l'artwork, la photographie ou la vidéo, étudie les courants de science-fiction en les adaptant à de son univers. 

 

plitz1.jpg

 

Quels sont vos projets en cours ou en devenir ?

 

Comme la plupart, trop de projets et pas assez te temps pour les mener à bien sur le même front, c'est une nouvelle approche du temps qu'il faut revoir, ainsi les journées ne sont pas bloquées qu'à 24h. Nuits blanches quand tu nous tiens... Bien sûr continuer d'alimenter ma structure artistique avec plus de supports vidéo. Des événements sont prévus, à titre personnel, exposition solo et collective, soirée à thème, mais également avec l'association The Lyon Beefsteak Club pour qui je mets la main à la pâte, qui a pour but la promotion et la vulgarisation du folklore et de la culture ayant trait au mythe du vampire (conférences, projections, festivals, etc.).

Il y a également des projets d'édition en cours, avec Nicolas Delestre, trompettiste professionnel et bibliophile démonique avec qui je travaille sur un récit en artwork. Mais également avec Markus Leicht, écrivain français de science-fiction avec qui un projet assez conséquent est en réalisation.

 

Wiktor, merci.

 

plitz2.jpg

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog