Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films
Une dizaine de jours après avoir lu l'excellent roman "survival post-apocalyptique" écrit par Cormac Mc Carthy, je suis allé voir le film qui en est tiré. Comme souvent, l'adaptation n'atteint pas l'ampleur de l'oeuvre d'origine. Ce n'est pas étonnant ; comment retranscrire les émotions, omniprésentes en filigrane, l'ambiance de méfiance constante qui font tout le sel du bouquin ? Impossible, même pour le meilleur réalisateur qui soit. Ce challenge impossible évacué, il restait donc à John Hillcoat la possibilité de faire le meilleur film possible, avec les meilleurs acteurs du moment. Car malgré leur petit nombre, les acteurs du film sont -presque tous- remarquables. Au premier rang se trouve Viggo Mortensen, qu'on ne présente plus, qui tient le rôle de ce père qui arpente les routes d'une Terre dévastée avec son fils, en quête d'un peu de survie. A ses côtés, Charlize Theron incarne sa femme disparue, qu'on entrevoit au travers de plusieurs flashes-backs, Robert Duvalle, une nouvelle fois prodigieux, un vieil homme quer les deux fugitifs croisent sur la route, ou encore Guy Pearce, dans le rôle d'un autre survivant particulier... Tous ces personnages évoluent au sein d'une nature dévastée, se déplaçant de manière isolée ou en bandes de pillards -souvent cannibales- forcément voués à la disparition tôt ou tard.
J'ai volontairement omis de vous parler de Kodi Smit-Mc Phee, dans le rôle du gamin qui se raccroche à son père, seul écueil au milieu du chaos. Un rôle très difficile, dont le jeune acteur se sort assez moyennement, à cause notamment d'un déficit d'expressivité. Dommage, parce que l'histoire tient en grande partie dans sa relation avec son père. Viggo mortensen tient donc la baraque presque tout seul, et de façon extraordinaire; Sur le plan physique, il a notamment maigri de façon effrayante, faisant "corps" avec son personnage.


Sur le plan narratif, John Hillcoat respecte d'assez près le texte de Cormac Mc Carthy. La plupart des épisodes marquants sont présents : la visite de la maison natale du père, la découverte du réservoir à "viande", l'épisode dans l'abri anti-atomique, la rencontre avec les pillards, le coca-cola, le vieil homme, la scène finale sur la plage... Ne manque que la scène la plus traumatisante du bouquin, une vision indescriptible mais dont l'absence n'enlève pas grand-chose au rythme du film. On ne sait pas ce qui a causé cette apocalypse. En fait on en apprend plus en regardant la bande-annonce que dans le film ou dans le livre. En gros, une série de catastrophes naturelles a provoqué l'extinction presque complète de la vie sur la planète. Plus rien ne pousse, plus rien ne vole... Reste aux survivants à se débrouiller comme ils peuvent, dans un environnement en déliquescence accélérée.

Hillcoat s'en sort pas mal du tout, livrant de très belles images de fin du monde, des images un peu trop léchées cependant par moments pour coller parfaitement à l'atmosphère de noirceur du récit original...
Mais dans l'ensemble l'esprit est là, et le film est de très bonne facture. Il se suffit à lui-même, mais comme souvent, je vous conseille la lecture du roman original.


Spooky.


Commenter cet article

Spooky 12/12/2009 21:22


Erwalyn > Oui c'est vrai, j'ai la lecture de pas mal de bouquins du genre derrière moi... Et je prend énormément de recul par rapport à ce que je lis, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Peut-être qu'un lecteur "lambda" mettrait beaucoup plus de temps.


erwelyn 12/12/2009 18:46


Je suis assez curieuse du film. Souvent faut-il mieux prendre l'adaptation comme une oeuvre originale qui peut traduire différemment certaines choses, enjoliver ou noircir une atmosphère...
Néanmoisn, je suis d'accord avec Spooky, la lecture du roman me parait indispensable. Par contre, en 2 jours, je dirai que c'est pour ceux qui comme moi peut-être, n'en sont pas à leur premier
roman post-apocalyptique. Mais sinon, la lecture est assez pénible, de par sa noirceur, son atmosphère et même si l'écriture est épurée au maximum, le roman n'est pas si facile à lire, enfin c'est
mon avis. Il n'engage que moi et Spooky peut avoir un avis différent.


Spooky 09/12/2009 10:51


pierig > le film est largement recommandable ; le bouquin, malgré sa noirceur, se lit très vite (en 2 jours ça peut être fait je pense).


pierig 09/12/2009 09:31



Ah ben ta note m'a donné envie de voir ce film! :-)


Je note aussi concernant le bouquin mais comme j'ai déjà dur etard dans mes lectures de bds ...


 



Articles récents

Hébergé par Overblog