Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Hobbit... Quel mot étrange... David Day, écrivain canadien spécialiste de Tolkien, s'est penché sur la question dans cet ouvrage intitulé The Hobbit Companion, illustré par Lidia Postma. S'attachant à ce qui fit l'essence de l'oeuvre du Professeur, il se base sur la langue, ou plutôt les langues pour analyser ce mot ainsi que d'autres qui l'entourent ou le composent. Ainsi le terme Hobbit, dans un dictionnaire de langue anglaise fantasmé, est-il entouré de termes qui pourraient le définir, tels hoax (blague, canular), hob, (furet, belette), hobbledehoy (jeune homme gauche, grand dadais), hoblike (drôle, rustaud), hobnob (boire, trinquer)... Nous avons ainsi les analyses sémantiques de Bilbo, Baggins, Gollum, Brandybuck, Took, Bag End, puis par glissement Thorin et Gandalf (premiers compagnons de Bilbo dans Bilbo le Hobbit), Smaug, Frodo et ses amis (Sam, Pippin et Merry). Day revient par la suite sur la vocation cachée de Bilbo, à savoir devenir un hobber, c'est à dire un chapardeur...


Loin de moi l'idée de taxer David Day d'incompétence (son Tolkien's Ring, par exemple, est reconnu comme un ouvrage de premier plan), mais force est de constater que cet ouvrage est d'une légèreté rédactionnelle assez effrayante. La plupart du temps Day se contente d'accoler les termes anciens ayant inspiré Tolkien, avec leurs significations propres (en vieil anglais, en allemand, en norvégien ancien) ; cela se justifie pour les langues anglo-saxonnes, mais lorsque Day cite le français (pas forcément ancien) et le grec antique, cela me laisse pantois. Je soupçonne le traducteur d'avoir "arrangé" certains cheminements sémantiques à sa sauce, pour rendre l'ouvrage plus accessible aux Français ne connaissant pas grand-chose aux langues anglaises. Je trouve que c'est limite une insulte à l'intelligence des lecteurs de Tolkien... D'ailleurs si on regarde de plus près le texte, on se rend compte que cette traduction est assez approximative, ne se référant que très vaguement aux textes de Tolkien, même traduits.

Autre constatation négative : Day focalise complètement son analyse sur les éléments présents dans Bilbo le Hobbit, bien évidemment une mine d'or sur le sujet, mais se détourne de façon coupable du Seigneur des Anneaux, traité seulement au sein d'une demi-douzaine de pages sur les 92 de l'ouvrage... Pourtant il y a 4 Hobbits présents presque en permanence dans le roman...


Rajoutez à cela de nombreuses redites (y compris des phrases entières copié-collées successivement), et vous obtiendrez un ouvrage mal écrit, traité par-dessus la jambe par l'éditeur (incapable de relire une bibliographie visiblement composée à la hâte), et en plus illustré par des dessins d'une laideur à pleurer. Le pire bouquin sur Tolkien que j'aie jamais lu. Il en fallait un, je l'ai trouvé.

 



Spooky.

Commenter cet article

Koulou 17/04/2010 19:26



hu hu, dommage ! au moins pour les dessins  hé hé...



Spooky 15/04/2010 22:11



pierig >Non hélas. Mais pour une approche plus fructueuse de l'oeuvre de Tolkien -et bien résumée-, je te recommande la page de Vincent Ferré, récemment refondue :
http://www.pourtolkien.fr/spip.php?rubrique37


Zelphalya > J'étais curieux de lire un ouvrage de Day, souvent cité parmi les exégèses tolkieniens. J'essaierai de lire Tolkien's ring un jour... Je crois que j'ai presque fait le tour de la
littérature grise francophone de toute façon... Merci pour ton message, ça fisait longtemps :)



pierig 15/04/2010 14:05



En résumé, sa lescture est dispensable :)



Zelphalya 15/04/2010 13:18



Day n'est malheureusement pas réputé pour sa fiabilité. Il a d'autres ouvrages encyclopédiques à son actif qui, s'ils sont pratiques comme aide mémoire, sont à prendre avec des grosses pincettes.
Day a le raccourcit facile et affirme souvent ses hypothèses.


Par contre je ne partage pas ton point de vue sur les illustrations. Loin d'être d'une sublime beauté elles ont quelque chose qui, je trouve, est sympathique, voire hobbitique, et au moins sont
originales et nous change ainsi des habituels illustrateurs. Je n'aime pas mais j'apprécie tout de même cette vision. Là on est dans une affaire de goût :)



Articles récents

Hébergé par Overblog