Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films
 

Julia, une étudiante en psychologie, est contactée par un ancien camarade de classe qui lui confie être traqué par une chose étrange. Aussitôt après lui avoir fait cette déclaration, il se suicide sous ses yeux.
Quelque temps plus tard, Julia constate que les peurs de son enfance ont refait surface. Une seule solution s'impose à elle : rester éveillée à tout prix pour survivre et faire face aux créatures de ses propres cauchemars.


Voilà l'accroche -somme toute très classique- de ce thriller horrifique réalisé en 2001 par Robert Harmon. Je me souviens qu'à l'époque les critiques n'avaient pas été très tendres avec ce film produit (ou juste présenté) par Wes Craven. Avec raison probablement. Car très vite, on se rend compte qu'il s'agit là d'une série "Y". C'est à dire, pour moi, que ce n'est pas une daube intégrale, mais presque. La seule chose à sauver ? L'actrice principale, Laura Regan, au physique inhabituel dans ce type de film. Certes, elle est blonde, elle crie tout le temps, mais elle est filiforme, elle a de petits seins, et un profil un peu étrange.


Pour le reste ? Le film suit les pas de Julia (et de deux de ses amis), en proie à des peurs irréelles. Ils se retrouvent souvent seuls, ils entendent des bruits un peu bizarroïdes, puis se font courser par des grosses bébêtes pas gentilles du tout. Des bébêtes ressemblant fortement à la créature d'Alien, en version bébé prématuré. La plupart du temps, les bestioles se baladent dans le noir (pratique, me direz-vous). Quand, enfin, on les aperçoit, c'est dans un flou aggravé par des cadrages et un montage absolument affreux. On n'a droit à aucune explication sur le pourquoi du comment de ces créatures, de leur présence parmi nous.

J'avoue que je me suis ennuyé sur la plus grande longueur du film. Une seule scène est peut-être, là encore, à sauver : lorsque Julia se retrouve "de l'autre côté", dans une dimension parallèle, à gesticuler devant un médecin qui est à un mètre d'elle et qui, pourtant, ne peut pas la voir. Pourtant, des accessoires bougent entre eux... La seule bonne idée du film.

Pour le reste, passez votre chemin.

 

 

Spooky.


 

 

Commenter cet article

Caliope 12/05/2010 20:09


Ah....ce film, je l'ai vite oublié. Il m'a énervé... trop prévisible et surtout la fin qui n'apporte rien. Je m'attendais à un bon film bah...


Articles récents

Hébergé par Overblog