Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.images-chapitre.com/ima0/newbig/029/1404029_3299371.jpg

 

Connaissez-vous Allan Quatermain ? Ceux qui me répondent que c'est un barbu tout propre accompagné de Sharon Stone auront raison... et pas. Ceux qui me parleront d'Indiana Jones pareil. Pourtant c'est un personnage romanesque à découvrir...

Créé en 1985 dans le roman Les Mines du Roi Salomon, Allan Quatermain est un aventurier comme on n'en fait plus, un profiteur de la colonisation anglaise de l'Afrique du Sud, un poltron cupide. Eh oui, à mille lieues de l'image que l'on se fait d'un aventurier, et encore plus des adaptations au cinéma qui ont pu être faites du roman de Haggard... Les années ont un peu effacé cette figure, pourtant le roman vaut largement le détour. Il s'agirait du premier roman de fiction britannique dont la trame se situe en Afrique.

 

Un jour où Quatermain était un peu désoeuvré, il fait sur un bateau la connaissance de Sir Henry Curtis, un lord anglais flanqué de Good, ancien officier de marine. Sir Henry est à la recherche de son frère, parti plusieurs années plus tôt à la recherche des fameuses mines du Roi Salomon, que la légende place au coeur du Kukuanaland, un royaume indigène perdu vers le nord des terres connues d'Afrique du sud. Curieusement, alors qu'il n'est pas vraiment courageux, au contraire, Quatermain accepte de venir en aide au malheureux, surtout parce que c'est lui qui a aiguillé le frère peu de temps avant qu'il ne disparaisse. Commence alors une équipée inoubliable au coeur du désert, vers des contrées inconnues et mystérieuses. Quatermain est donc flanqué de Sir Henry, un géant à l'allure scandinave qui fait preuve d'une belle opiniâtreté, de Good, personnage fort surprenant et affublé de caractéristiques qui étonneront l'indigène lambda, mais aussi d'Umbopa, un colosse zoulou qui semble étrangement savoir beaucoup de choses sur le parcours des trois hommes blancs...

 

Bien sûr, étant écrit en 1885, le roman est truffé de remarques infantilisantes, limite racistes envers la population africaine. Pourtant, si l'on sait lire entre les lignes, et si l'on se renseigne un peu, on sait que Haggard a vraiment vécu plusieurs années sur place, et qu'au final il pose un regard bienveillant sur ceux qu'il appelle des Cafres (et qu'on appellera Nègres plus tard). Certaines situations pourraient sembler ridicules, mais elles ne sont que le reflet d'un humour qui se veut assez simple, et qui forcément est suranné en 2010. Par exemple le fait de tuer des animaux par pur plaisir, ou encore le peu d'importance accordée à une vie humaine ; et pourtant ce ne sont pas des malandrins de la pire espèce qui font cela, mais un lord anglais, un ancien officier de la Marine... Pour tout vous dire je ne me suis pas attaché à ces détails, propres à l'époque, tâchant de m'intéresser à l'histoire proprement dite. Car Haggard, et ce pour la première fois dans son parcours d'écrivain, épure son écriture, l'appauvrit presque, en décidant d'être efficace. Sur ce plan c'est totalement réussi. Pas de fioritures, on est pleinement dans le récit d'aventure, et même si Quatermain nous gratifie régulièrement de ses réflexions, cela reste assez basique.

 

 

Cependant, le long d'une grose première moitié du bouquin, il ne se passe pas grand-chose. Les aventuriers avancent, peinent, puis arrivent, presque miraculeusement, dans un royaume oublié et très surprenant. C'est à partir de là que le récit prend de l'ampleur. Une ampleur épique tout d'abord, puisque ce royaume est fortement militarisé, et que bien malgré eux nos amis vont être à l'origine d'une guerre de succession, qui se résumera à une bataille  inoubliable. Une bataille vraiment dantesque, avec des dizaines de milliers de combattants de part et d'autre. Mais, alors qu'on pensait l'histoire finie, on en vient aux fameuses mines du titre. Et là mes amis, je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce passage. Je n'en dirai pas plus, mais sachez que c'est un excellent passage de roman d'aventures. Par contre la scène finale m'a un peu déçu, c'est une sorte de happy end dont l'auteur aurait pu se passer.

 

Il faut noter le rôle des femmes dans ce récit, à une époque où elles ne servent souvent pas à grand-chose dans la littérature. Ici elles sont au nombre de deux, et sont toutes les deux issues de l'ethnie que nos héros découvrent. L'une est une sorte de sorcière sans forme réellement définie, tellement vieille qu'elle a peut-être vu les débuts du monde, et l'autre est une jeune femme d'une beauté intense qui tape dans l'oeil, si l'on peut dire, du capitaine Good. Gagool, la première, jouera un rôle déterminant dans la découverte des fameuses mines du titre.

 

Dans l'ensemble c'est un roman qui inspire le respect, de par son ampleur épique, ses personnages surprenants, la force de son écriture, ainsi que des passages vraiment grandioses. Un vrai classique.

 

Bonus : Une quête, un trésor, des batailles épiques, un roi oublié qui revient prendre possession de sa couronne, ça ne te rappelle rien ?, me souffle Monsieur D. à l'oreille de son haleine douteuse. Bon sang, mais c'est bien sûr, Haggard aurait-il influencé un certain JRR Tolkien ? Le pas est vite franchi, mais je n'en dirai pas plus sur ce chapitre, je le fais déjà assez par ailleurs.

 

A noter qu'une adaptation en BD est en cours pour les plus feignants (le roman se lit cependant assez vite, disons entre 3 et 5 jours), et que vous trouverez mon avis à son sujet ici.

 

Spooky.

Commenter cet article

Stéph 11/10/2010 12:08



Ah ces fameux "classiques"


Je voulais juste pour mémoire toucher 2 mots du Quatermain que Alan Moore met en scène dans sa Ligue des Gentlemen Extraordinaires : vieux, opiomane et dont l'héroïsme se conjugue au passé. Rien
à voir avec Richard Chamberlain



Spooky 11/10/2010 12:32



Stèph > Encore une version différente, en effet.



pierig 11/10/2010 10:14



Bon, je vais toujours lire la bd



Spooky 11/10/2010 12:32



Feignasse :)



Articles récents

Hébergé par Overblog