Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://ressources.bragelonne.fr/img/livres/2012-05/1205-maeve1.jpg

 

Maeve Regan, 21 ans, est une jeune fille au tempérament de feu, capable de se battre avec un colosse qui brutalise sa meilleure amie. Capable aussi d'envenimer ses relations avec un ami d'enfance à cause de sa compagne trop parfaite. Mais en l'espace de quelques jours sa vie bascule. Son grand-père semble lui cacher bien des choses sur la mort de ses parents juste après sa naissance, elle rencontre un homme envoûtant et ses meilleurs amis s'éloignent d'elle.

 

Je ne suis pas preneur de la bit-lit, que j'ai largement décriée dans mes précédentes lectures. Ceci dit les échos concernant ce premier tome étant tout de même positifs, j'ai profité de sa réédition -chez Milady, label de Bragelonne, leader incontesté de l'imaginaire en France- pour m'y mettre. Et d'entrée de jeu, le ton m'a plu. Le personnage de Maeve est bien construit, assez crédible -en clair, elle est passionnée, au point d'en devenir encombrante parfois- et jouit d'une mise en scène des plus plaisantes : pas la langue dans sa poche, des répliques -exprimées ou non- souvent cyniques. Une vraie casse-couilles, au propre comme au figuré. Mais elle a aussi ses faiblesses, qui peuvent la rendre vulnérable. Maeve a le sang chaud, quand elle veut un homme, elle le prend. Les descriptions de phases sensuelles échappent elles aussi à la mièvrerie, le personnage ne souhaitant pas s'attacher, recherchant le plaisir avant tout. Ca change des habituelles lasagnes du sous-genre...

 

Et qui dit bit-lit dit -la plupart du temps- vampires. Maeve va en rencontrer plusieurs. Ils vont bouleverser sa vie, elle va en apprendre de belles sur elle-même. Cette variation du mythe vampirique, sans être bouleversé par les figures présentes ici, présente une modernisation ma foi pas inintéressante, sans grande fioriture. En gros, les suceurs de la nuit peuvent se déplacer en plein jour -sans non plus trop s'exposer aux rayons solaires-, n'ont aucun souci avec l'ail ou les crucifix ; dotés d'une force surhumaine et d'un pouvoir de suggestion, ils se déplacent avec furtivité mais peuvent être tués -définitivement- par l'extraction du coeur. Nul doute que ces aspects seront développés par Marika Gallman par la suite.

 

J'aime beaucoup l'écriture de cette auteure helvète. C'est vif, sans complexe, mais tout de même de qualité. Le côté fantastique de l'histoire met un peu de temps à se profiler, l'auteure avait peut-être le souci de bien poser les bases de son personnage, dont la personnalité conditionnera tout le reste. La réédition (retravaillée par l'auteure) chez Milady permet d'avoir en bonus -comme cela se fait de plus en plus dans la littérature de l'imaginaire, j'ai l'impression- le premier chapitre du tome 2. Ca s'appelle du teasing, et ma foi, c'est assez réussi. J'ai hâte de lire la suite.

 

A noter, la belle couverture de Fleurine Rétoré sur cette réédition, assez représentative de l'ambiance qui règne dans le roman.

 

Spooky.

 

 

 

Commenter cet article

Stéph 04/06/2012 14:43


Je ne suis pas trop client de ce type de romans, mais le sous-titre "Rage de dents" m'a fait marrer
À part ça, si on ne fait pas gaffe, la couverture ferait limite penser à un porno-soft genre Buffy se tape les Vampires enfin moi je dis ça je dis rien

Spooky 04/06/2012 16:43



Je crois que c'est un peu voulu, Marika détourne quand même pas mal les codes du (sous-) genre :)



pierig 31/05/2012 14:53


j'ai chaud tout à coup

Spooky 31/05/2012 15:15



Tu es bien émotif. Il est vrai que lorsque Maeve enlève son top, il y a des émeutes.



Articles récents

Hébergé par Overblog