Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.eclipse.fr/images/stories/couvertures/fantastique/mr_shivers.jpg

 

Etrange roman que celui-ci... Nous suivons la trace d'un groupe de hobos (terme dont l'étymologie n'est pas claire, mais qui peut se traduire grosso modo par vagabond) qui traverse les Etats-Unis à l'époque de la Grande Dépression (ou crise de 1929), à la recherche de... à la recherche d'un homme. Un seul. Celui-là même qui leur a volé un proche. Pour Connelly, un homme mystérieux et mutique, c'est sa petite fille qui a été enlevée à son affection par Mr Shivers. 

 

Mr Shivers, l'homme qui tremble, l'homme gris, dont le visage est tellement couture dé cicatrices qu'on a l'impression que son sourire éternel relie ses deux oreilles. Mr. Shivers, le messager de mort, ou plutôt son bras, qui laisse une trace indélébile dans la mémoire de tous ceux qui le croisent.

 

Mr. Shivers est un roman qui plonge dans la vie quotidienne de ces hommes et ces femmes qui essaient de trouver du travail en allant vers l'ouest, qui vivent d'expédients, se nourrissent de petits animaux, de racines, qui sautent sur les trains de marchandises pour aller d'une ville à une autre... Leur quotidien est fait de peurs, de faim, de méfiance, de violence, de mort aussi. On a vraiment l'impression d'y être. Chaque chapitre est précédé par un signe hobo, ces symboles présents à l'entrée des villes et indiquant s'il vaut mieux passer son chemin, si c'est accueillant, etc. Pour retrouver leur signification, les Editions Eclipse ont eu la bonne idée de faire un mini-glossaire sur la page dédiée du roman.

 

Par contre, concernant l'intrigue... C'est relativement confus par moments, la partie fantastique du récit est à mon goût amené de façon maladroite, la figure presque christique de Shivers aurait pu être mieux exploitée. C'est dommage, car avec une meilleure technique, l'auteur aurait pu faire un roman de transfiction vraiment important. Toutefois cela reste plutôt agréable à lire, et même intéressant pour aborder un peu la question hobo.

 

Spooky.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog