Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.albin-michel.fr/multimedia/Article/Image/2013/9782226248374-j.jpg

 

Boulder, Colorado. Pia Grazdani, chercheuse en bilogie moléculaire, est employée par l'entreprise Nano pour développer des nanorobots, ces composants électroniques minuscules permettant d'agir dans l'infiniment petit de l'organisme. Un jour, lors d'un jogging, elle tombe sur un cycliste d'origine chinoise visiblement mort. Mais après quelques gestes de premier secours, il se réveille en pleine forme, avant d'être récupéré par des hommes de main et des huiles de Nano... Et si le complexe ultra-sécurisé dans lequel travaillait Pia cachait d'autres secrets ?

 

Nano est le deuxième thriller que je lis sur le sujet des nanorobots, après le très bon La Proie de Michael Crichton. La posture est ici un peu différente, bien qu'il s'agisse à nouveau de dérives concernant une avancée médicale. Ici la visée n'est pas de faire des microbivores (une branche des nanorobots) des armes de guerre, mais plutôt des organismes améliorant les performances physiques. Et cette fois-ci ce n'est pas le gouvernement américain qui est montré du doigt, mais plutôt son rival économique des années 2000. Une dérive relativement classique donc.

 

Robin Cook, réputé pour ses thrillers se déroulant dans le milieu médical, donne donc une suite à son roman Assurance-vie, avec Pia, qui a tout plaqué et quitté sa région d'origine après un épisode traumatisant pour se consacrer à son travail de chercheuse, et son ami George, resté interne dans leur école de médecine d'origine. Se rajoute au duo Paul, un séduisant urgentiste dont Pia fait la connaissance en accompagnant le cycliste chinois aux urgences. Tous trois interagissent bien, et le milieu médical et laborantin semble bien cadré, comme souvent avec Cook.

 

Je suis plus réservé sur d'autres éléments. Sur sa connaissance du monde du sport, par exemple. Les coureurs du Tour de France ne se présentent plus sous la bannière d'un pays, mais d'un sponsor, depuis au moins 30 ans. Ce n'est qu'un détail, et même si Cook ne s'appuie pas trop dessus, cela m'a fait tiquer... J'ai trouvé par ailleurs que le récit manquait de punch. Pia est un drôle de cocktail, mélangeant esprit frondeur et angélisme parfois très surprenant...

 

Au final, ma découverte de cet auteur qu'est Robin Cook n'a peut-être pas été très heureuse, ce dernier roman se révélant assez classique dans sa construction. Mais je n'hésiterai pas à en lire d'autres.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog