Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.zonedevie.com/illustrations/next.jpg

 

Gérard, un perroquet surdoué en mathématiques, Dave, un enfant mi-chimpanzé, mi-humain à la suite d'une malencontreuse manipulation génétique, John, Alex et Jamie, une famille américaine atteinte d'une anomalie cellulaire extrêmement rare, tels sont les héros du monde délirant de Next. John Burnet, atteint d'un cancer, apprend que son médecin traitant a vendu ses cellules à un laboratoire de recherches en génétique. Le laboratoire les a brevetées... ainsi John n'est plus le propriétaire de ses propres cellules et le labo peut, quand il le désire, lui en prélever. Affolé, John disparaît.

 

Michael Crichton est considéré comme l'un des meilleurs écrivains contemporains, lorsqu'on mesure l'influence qu'ont pu avoir des romans comme Jurassic Park, Congo ou la Variété Andromède. Souvent la science est au coeur de ses récits, ce qui fait de lui un auteur de science-fiction, mais de science-fiction disons réaliste.

 

Next fut le dernier roman publié de son vivant, trois ans avant Pirates. Comme le très intéressant La Proie, le sujet est ici la génétique. Mais très vite on se rend compte à la lecture que le traitement est très différent. Crichton met en scène une dizaine de personnages principaux, qui sont tous concernés par les manipulations génétiques. Pendant les trois quarts du roman on ne comprend pas quels sont les liens entre ces personnages. Bien sûr, cela s'éclaire en fin de parcours, mais que la lecture fut chaotique, même si j'ai dévoré le roman de près de 500 pages en deux jours ! Car oui, cela se lit très facilement, Crichton étant un fabuleux page-turner jusqu'à la fin. Mais même après avoir refermé le bouquin, je n'ai pas eu le sentiment d'avoir lu un de ses meilleurs bouquins, ni même une illustration réellement intéressante des problèmes posés par la mainmise de l'industrie pharmaceutique sur la bioéthique. Pourtant l'auteur livre, dans une postface de plusieurs pages, son sentiment sur la question, faisant une nouvelle fois preuve d'humanisme et de bon sens face à la législation déshumanisante sur la question génétique.

 

Son roman fait feu de tout bois, se lance dans plusieurs directions sans aucune utilité, souvent ponctuées de fausses coupures de presse qui ne font que rajouter du ridicule au barnum narratif.

 

Un roman mineur d'un grand auteur.

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog