Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

 

La fin des blockbusters bourrins ?

Vaste débat qu'engage la question en guise de titre. Je me pose cette question après avoir vu le dernier (ndlr : en 2004) film de Michael Bay, le cinéaste des grosses productions épileptiques souvent vides de sens (Bad Boys, Armageddon, Pearl Harbor...). Car The Island, sa dernière réalisation, rompt quelque peu avec cette tendance dont il était devenu lui-même le champion, le symbole et l'archétype. Certes, le film n'est pas exempt d'un montage quelque peu énervé (notamment sur les scènes de poursuite), mais il a su, pour sa première production hors Bruckheimer (historiquement, le producteur intimement lié à la filmographie de Bay), se démarquer de ce qui faisait jusque-là sa marque de fabrique : premièrement en s'entourant de vrais acteurs peu coutumiers de ce type de film (SF/action -Ewan Mc Gregor, Scarlett Johansson, Djimon Hounsou), deuxièmement en s'emparant d'une vraie histoire, un film d'action/anticipation un peu "à l'ancienne", qui lorgne du côté de Bienvenue à Gattaca. Car le film est plutôt bien foutu, assez haletant, et bien sûr porté par l'interpréation à la fois sobre et gouailleuse de Mc Gregor, en particulier. Il y a un vrai univers, une vraie vision qui s'en détachent, même si on ne se refait pas et que Bay fait quand même du bourrin, notamment dans la seconde partie.


Alors voilà ma conclusion, ne jamais cataloguer un cinéaste dans un style d'où il ne pourrait pas sortir, car certains acceptent de jouer les "yes-men" pendant un certain temps, histoire d'obtenir plus facilement une liberté artistique plus tard. Pensez-vous que Rob Cohen (qui vient de sortir Furtif), qui cachetonne un peu dans le même genre, pourra un jour faire son The Island (toutes proportions gardées, bien sûr) ?


Spooky.

 

Commenter cet article

Stéph 16/06/2010 16:35



Autant que je me souvienne je n'avais pas du tout été convaincu par ce film... on sent la volonté de changement de style de Bay sur ... au moins la première partie du film, et plus ça va plus il
reprend ses mauvaises habitudes et son montage au cutter. Pour l'histoire... bah le potentiel est là, ça pourrait être intéressant, les comédiens essaient d'y croire, n'empêche que ça manque
cruellement d'âme. À cet égard la comparaison que tu fais avec Bienvenue à Gattaca démontre par l'exemple tout ce que Bay n'a pas réussi à faire mais qu'il aurait certainement bien aimé
faire...



Fauve 15/06/2010 23:35



J'avais adoré le film !



Articles récents

Hébergé par Overblog