Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://ecx.images-amazon.com/images/I/519ujE10x3L._SL500_AA300_.jpg

 

Si vous suivez un tant soit peu ce blog, vous savez que l'une des franchises que je suis est celle de The Walking Dead, série de comics (dont le sujet est une invasion zombie) qui commence à être déclinée de toutes les façons possibles. Au chapitre des bonnes déclinaisons figurait le premier roman, qui traitait de l'histoire d'un personnage secondaire... Voici donc sa suite, qui peut presque se lire indépendamment.

 

Je dis presque, car si l'essentiel de l'histoire nous met dans les pas d'autres personnages, ceux-ci vont croiser la route du personnage qui se fait désormais appeler le Gouverneur, dont la compréhension de la personnalité complexe mérite une lecture du premier roman au préalable.

 

Ils sont cinq. Cinq à quitter un gros groupe de survivants face à la peste qui rend les morts vivants, qui les transforme en bêtes sanguinaires et stupides. A la suite d'une bagarre, Josh, ancien cuisinier, est invité à aller voir ailleurs. Lilly, qui l'aime beaucoup et se sent en sécurité auprès de lui, préfère l'accompagner, avec Bob, ancien infirmier alcoolique, et Megan, l'amie nymphomane de Lilly, flanquée de son petit ami junkie... Au bout de quelques semaines d'errance, ils vont tomber sur un nouveau groupe qui a réussi à sécuriser une petite ville de Géorgie, Woodbury, sous la houlette du Gouverneur, un homme dont les visées ne sont pas claires.

 

Autant j'ai été d'entrée de jeu séduit par le storytelling de Bonansinga dans le premier roman, autant ici je suis plus réservé. Il passe plus de temps à détailler ses personnages, qui se révèlent être quasiment des caricatures, laissant les scènes fortes (comprenez avec des attaques de zombies) un peu au second plan. D'autant plus que ces scènes passent moins bien, frisant le caricatural dans leur déroulement.

 

Heureusement qu'après le premier tiers, nos "héros" arrivent à Woodbury, où la personnalité compliquée du Gouverneur, mais aussi les motivations et les sentiments de ses "administrés" relèvent le niveau. J'aurais toutefois apprécié un Martinez (grosso modo le chef de la sécurité de Woodbury) un peu moins caricatural. Le cours "normal" reprend, si j'ose dire, avec des moments de tension interne entrecoupés d'offensives zombiesques. La lecture s'achève sur une situation proche de celle que les héros du comic original rencontrent à leur arrivée dans la ville, mais j'imagine qu'il va y avoir d'autres développements, car il me semble que les personnages ne sont pas tout à fait les mêmes.

 

Au final ce deuxièe roman est une déception marquée, surtout au regard des promesses du premier, même si la barre est redressée par la suite par le biais du Gouverneur, solide taulier.

 

Spooky

Commenter cet article

Stéph 06/11/2012 19:46


Tu ne m'en voudras pas si je ne lis pas ton article pour l'instant Spooky, j'ai mis ce roman sur ma liste de cadeaux de Noël, je préfère le lire sans trop savoir à quoi m'attendre et on pourra en
reparler ensuite !

Spooky 06/11/2012 23:01



A ton aise, l'ami... Tu avais lu le premier ?



Articles récents

Hébergé par Overblog