Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/95/80/50/20516808.jpg

 

Wolverine est l'un des personnages les plus torturés, les plus complexes de la sphère des mutants Marvel. Aprsè ses aventures très éprouvantes, et même dramatiques, relatées dans les trois premiers X-Men, il décide de s'exiler à nouveau dans son Canada natal, et de vivre comme un ermite dans la forêt, parmi les animaux sauvages. Jusqu'à ce que Yukio, une énigmatique jeune Japonaise, vienne le chercher en pleine bagarre d'ivrognes dans un bar. Contre toute attente, elle le convainc de l'accompagner au Japon, près de 70 ans après l'avoir quitté, lorsqu'il avait sauvé la vie d'un jeune officier nippon à... Nagasaki, lorsque la bombe A américaine s'y était écrasée. Ce jeune officier est devenu l'un des industriels les plus influents du pays du Soleil levant, et se retrouve à l'agonie.

Sur place, Logan (puisqu'on ne l'appelle jamais, ou presque, Wolverine) trouve une famille Yashida déchirée, car le grand-père décide de tout léguer à sa petite-fille Mariko, en dépit des efforts et de l'énergie de son fils Shingen. Le vieil homme demande au mutant canadien de protéger la jeune femme. Lors des funérailles du grand-père, la jeune fille est attaquée par une bande de Yakuzas, et Wolverine entre en action, se rendant compte qu'il n'a plus les capacités de régénération qu'il avait auparavant, ou constant qu'elles sont affaiblies...

 

 

La volonté de la production était claire : éviter le fisaco du premier Wolverine, qui avait presque failli enterrer la franchise. Du coup exit Gavin Hood le tâcheron (qui est parti réaliser La Stratégie Ender, dont on va reparler), voilà James Mangold, solide réalisateur (Copland, Identity, Walk the Line, 3h10 pour Yuma) qui débute dans le genre, mais qui a pour lui d'avoir une véritable écriture visuelle. Et cela se sent presque tout de suite, puisqu'on sent des ambiances se mettre en place dans le film lorsque Logan arrive au Japon (au bout de 5 ou 10 minutes de métrage). Parlons-en du Japon, encore peu visité par les grosse productions américaines. Il y a bien sûr quelques "figures imposées", comme le pachinko (salle de jeux video), le love hotel (hôtel à ambiances pour les couples non mariés) ou encore le shinkansen, le TGV nippon où se déroule le clou visuel du film, un combat sur le toit. Il y a bien sûr des ninjas et des yakuzas, mais Mangold n'en rajoute pas dans le surréalisme, d'autant plus que le héros est un gars quasiment immortel qui a des griffes rétractables entre les doigts. Une seule autre mutante est présente dans le récit, une chimiste russe (Svetlana Khodchenkova) qui a le pouvoir d'insuffler du venin dans les veines de ses adversaires, et qui se fait appeler la Vipère.

 

Un deuxième film centré sur l'histoire personnelle, les démons et les sentiments de Logan donc, mais qui ne se départit pas de quelques incohérences...Mais l'ensemble reste très agréable, c'ets bien filmé, pas outré comme le film de Hood, et Hugh Jackman, bien que le film repose entièrement sur ses épaules, n'en fait pas des tonnes.

 

Très honnête, sans être génial.

 

Spooky

 

Commenter cet article

Stéph 16/09/2013 20:11


Eh bien pour ma part j'ai été encore une fois déçu. En fait je me suis ennuyé la plupart du temps. Ce qui pour un film d'action n'est jamais bon signe...


J'ai eu l'impression que les scénaristes avaient le cul entre deux chaises : d'un côté Wolverine perd son pouvoir guérisseur et devient mortel, mais de l'autre il se prend quelques bastos et
coups mais continue à se battre, courir et grogner comme d'hab. Bon il fait une grimace ou deux et boîte un peu pour dire qu'il a mal mais c'est tout. Ce qui est d'ailleurs un raté du film :
Logan a toujours mal quand il est blessé : il guérit vite oui mais n'est pas insensible à la douleur. Or là il a mal pour signifier au spectateur qu'il n'est plus quasi-invincible et donner un
semblant de suspens au film (des fois qu'il mourrait on sait jamais) : bref pour moi non seulement c'est raté mais en plus ça souligne une certaine méconnaissance du personnage...


Sinon à part ça, je voulais savoir : est-ce que quelqu'un a douté un seul instant en les voyant la première fois que :


- Logan va se faire Mariko ?


- Logan va se faire le père de Mariko (mais dans un autre sens hein) ?


- la toubib blonde pas vulgos du tout est en fait une super super mais alors super vilaine en vrai ?


- le vieux Yashida a autre chose en tête que juste tzpr la causette avec logan avant de clamser ? il lui demande gentiment s'il ne voudrait pas lui filer son pouvoir, l'autre répond non merci et
lui il dit bon ben c'est pas grave j'aurais essayé... non mais sérieusement !?


 


Et pour finir (parce que je ne veux pas squatter tes commentaires Spooky !!) : c'est quoi ce combat contre le boss de fin ? un robot-armure géante ? on est dans Wolverine ou dans Iron-man 17 là ?


Bon bref, encore une fois, j'espérais un film noir, péchu, violent, où l'on verrait le côté animal de Logan (ici son côté animal c'est un grosse barbe et pas de bain depuis 3 ans, une promenade
avec un nounours et basta) le vrai, quand il a du mal à se dominer lui-même... et à la place il y a eu Wolverine le combat de l'immortel...

Spooky 16/09/2013 21:32



Malheureusement pour la noirceur il faudra aller chercher du côté des petits films indépendants, pas de celui des productions calibrées pour plaire au plus grand nombre :/
C'est vrai qu'il n'y a pas de suspense du côté des relations entre Logan et les autres personnages.


L'histoire du robot géant, j'ai plutôt vu ça comme une sorte d'hommage à cette tradition japonaise des automates plus ou moins élaborés (comme on en voit dans la BD Okko, d'ailleurs).



Articles récents

Hébergé par Overblog