Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://fantasy-gate.fr/site/wp-content/uploads/2012/12/Cassandre-F-Amaranthe-Samhain-Tome-1-Rebelle-Editions.jpg

 

Alienor Mc Kanaghan est une adolescente comme les autres. Enfin presque, si l'on considère qu'être élevée par ses parents et sa grand-mère avec un entraînement intensif au maniement des armes et aux techniques d'auto-défense est normal. Bien sûr, notre monde est violent, mais Allie (elle déteste qu'on l'appelle Alienor) va apprendre le jour de ses 18 ans qu'il est bien pire, et que malheureusement elle va devoir le sauver... Car Allie va hériter, par sa mère, de sa condition d'Uansith, c'est à dire la protectrice d'une race, en l'occurrence humaine. Mais elle va aussi apprendre qu'elle est citée dans une prophétie, elle l'Unique qui est Quatre, au milieu de nombre de créatures surnaturelles...

 

Samhain est le premier roman de Cassandre F. Amaranthe, jeune auteure française adepte de littératures de l'imaginaire et de mythologie celtique. Edité en premier lieu par Edilivre, c'est chez Rebelle Editions que sort donc la version remaniée de ce premier roman. Au long de la lecture, les références à plusieurs séries télévisées centrées sur les vampires et les créatures fantastiques se font de plus en plus jour, entre les soeurs sorcières qui gardent un Livre des Ombres dans leur grenier, le petit ami vampire ou des Elus pour chaque race...

 

La lecture de l'ensemble fut loin d'être désagréable, grâce à une volonté marquée de placer pas mal d'action dans le récit, une imagination quand même assez présente malgré ces influences, ou le choix d'une écriture claire, sans grande fioriture, même dans les séquences d'instrospection d'Allie. Les personnages sont bien intégrés, relativement crédibles, même si peu nombreux au final.

 

Ce qui m'a le plus gêné est plutôt le rythme. L'auteure fait des paragraphes longs, très longs, parfois de la durée d'un chapitre. Le récit est dense, et on y passe à mon avis un peu trop de temps pour un roman de ce type ; ainsi le roman aurait pu se terminer au bout de 200 ou 250 pages (un évènement survenant dans ces eaux-là aurait d'ailleurs permis de s'y prêter sans problème), et la suite, peut-être un peu plus délayée, aurait pu prendre part dans un second tome. Il y a des coquilles au niveau des temps et quelques passages qui auraient eu besoin d'une relecture plus attentive au niveau de l'orthographe, mais sans cela la langue est claire, déliée, facile à assimiler.

 

Samhain est donc un premier roman sous influence, pas désagréable à lire, mais qui aurait eu besoin d'une surveillance éditoriale accrue.

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Séries TV

http://www.cbs.com/assets/images/2012/r1/show/under_the_dome/callout.jpg

 

Allez, un peu de news de l'un de mes auteurs favoris.

 

http://wwwimage.cbsstatic.com/base/files/styles/596xh/public/103036_0461b.jpg

 

Tout d'abord le trailer définitif (ou du moins plus long) de la mini-série adaptant Under the Dome. Ça fonctionne pas mal, non ?

 

http://club-stephenking.fr/img/NEWS/fevrier/2013/doctorsleepcover_us_stephenking.jpg

 

Et puis, une grande nouvelle, puisque pour promouvoir la sortie de Doctor Sleep, son nouveau roman, King fera une tournée en Europe, en France et en Allemagne seulement. Une occasion probablement unique de le rencontrer...

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. D’un endroit à l’autre, les scènes de crime semblent se répondre. Comme un langage ou un jeu. Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ? Très vite, l’Hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition. Pour mettre fin à cette escalade de l’horreur, pour tenter de comprendre, une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler.

 

Maxime Chattam s'affirme de plus en plus, au fil des tomes, comme le chef de file du thriller à la française. Pas un défenseur acharné de l'intrigue avec des bérets et des baguettes dedans, je tiens tout de suite à rassurer nos amis américains, mais comme un véritable écrivain, qui sait allier une efficacité dans l'écriture avec des idées, un univers qui s'affirment au fil des romans.

 

J'ai dévoré ce roman, sur 95% de sa longueur. Pourtant sa construction, son sujet, la plupart des éléments qui le composent n'ont rien de spécialement original, mais la maîtrise est là, entre la découverte des différents meurtres, la psychologie des personnages, les processus techniques, juridiques et scientifiques utilisés par les enquêteurs. Ayant fait des études de criminologie, on peut supposer que l'auteur sait de quoi il parle.

 

Mais plutôt que de nous servir une histoire classique, où l'enquêteur s'en sort sans une égratignure, ou alors en extirpant les éclats de verre des pieds en rigolant, Chattam nous balance en plein milieu du bouquin un renversement de posture. Juste après, si j'ose dire, une scène qui vient un peu comme un cheveu (ou un poil pubien) sur la soupe, mais qui du coup justifie la suite. Le lecteur, du coup, doit s'adapter à cette nouvelle posture, une psychologie réellement différente. Et puis peu avant la fin, on est passé à deux doigts d'un autre bouleversement... Il n'y a que la fin qui m'ait un peu déplu, une sorte de deus ex machina qui permet à l'auteur de rattacher cet opus à d'autres de ses romans, ce procédé lui permettant de développer une théorie globale sur le crime. Pourquoi pas, mais je reste un peu sceptique quant à la légitimité de ce rattachement entre romans.

 

J'ai également apprécié le fait que ce soient des gendarmes (et non des policiers) qui soient mis en avant, comme c'est le cas dans 99% des histoires de ce type.

 

Un bon point -de plus- est le fait qu'on voyage pas mal dans ce roman ; du Val d'Oise au Lot-et-Garonne, en passant par la Pologne, l'Ecosse et le Québec, Chattam nous fait découvrir des lieux parfois fascinants et des pans d'Histoire méconnus, plaçant La Conjuration primitive un cran au-dessus du thriller de qualité.

 

Spooky

 

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2012/9782253164814-T.jpg

 

Officiellement mort, le Bourbon Kid pourrait en profiter pour couler des jours heureux en compagnie de Beth, son amour de jeunesse enfin retrouvé. Encore faudrait-il que sa nouvelle identité reste secrète, sans quoi ses nombreuses victimes et ses ennemis, plus nombreux encore, finiraient bien par s'unir pour se venger. Mais quand Beth est kidnappée, et qu'il s'avère aussi être le seul à pouvoir sauver Santa Mondega d'un terrible bain de sang, le Bourbon Kid n'a plus qu'une solution : revenir d'entre les morts. Plus sauvage et plus impitoyable que jamais.

 

Ce quatrième tome des aventures du Bourbon Kid (que l'on pourrait résumer par "traînées sanglantes") fait directement suite au deuxième, L'Oeil de la Lune. Il fait également référence au troisième, Le Cimetière du Diable, qui se déroule pendant une partie de l'intrigue de ce quatrième opus... Ayant lu les deux derniers dans un laps de temps assez courts, je peux avancer la thèse que l'Anonyme qui "signe" la série n'est pas tout seul, mais qu'ils sont en fait au moins deux. Car Le Cimetière du Diable me semble vraiment à part, écrit dans un style différent -et peut-être meilleur- des autres. Ici le Bourbon Kid se retrouve dans le cadre "classique" de Santa Mondega, qu'il pensait avoir vidé de ses habitants maléfiques, mais vers lequel il est donc obligé de revenir. Fort des nouveaux adversaires rencontrés dans Le Cimetière du Diable, il doit donc, cette fois, être confronté à des vampires (encore et toujours), des loups-garous, mais aussi des zombies, une momie antédiluvienne et même un tueur en série déguisé en Père Noël... Difficile de faire plus déjanté que cet univers...

 

C'est toujours aussi ironique, traité au premier degré, avec les personnages habituels, mi-losers, mi-héros, agrémentés de quelques nouveaux qui ne laisseront pas forcément un grand souvenir... Santa Mondega va se souvenir de cet Halloween enneigé...

 

 

Spooky

 

Note, pour les amateurs, la couverture réelle de l'édition française comporte le titre et le logo de l'éditeur en vernis sélectif... noir, rendant toute sa puissance à la splendide illustration de Mohamed Itani.

Voir les commentaires

Publié le par Spooky

Hop, un peu de Tolkien dans ces chroniques un peu morbides. Ça vous manquait je parie. :)

 

Une fausse lettre de l'écrivain Anne Fakhouri s'adressant à JRR Tolkien à la suite de la réception de son manuscrit du SdA.

 

Et puis quelques photos de ma "collection" Tolkien...

 

1

 

2

 

3

 

4

 

5

 

6

 

7

 

8

 

9

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.jailu.com/docs/Albums/14473/9782290352137.jpg

 

Pour deux vieux busards du journalisme tels que Dave Bowie et Vince Teague, la présence dans leur petit hebdomadaire local de la ravissante Stephanie McCann est un bain de jouvence. Et comment donner plus sûrement à l'exquise stagiaire l'envie de rester, si ce n'est en lui révélant l'insoluble énigme qui les tenaille et qu'ils gardent jalousement depuis vingt-cinq ans ? Cet homme retrouvé sur une plage, mort dans des circonstances insolites et inexplicables, livrera-t-il son secret à la jeune fille happée par cette histoire ?

 

Ce court roman constitue une incursion -toute relative- de King dans le domaine du polar. Il se présente en fait comme un récit dans le récit puisque les deux vieux briscards racontent à la fraîche et jeune Steffi comment ils ont vécu ce qui reste, au jour de leur récit, encore un mystère. La qualité est toujours là, on est encore une fois happé par l'histoire, par la façon dont les différents éléments d'enquête sont révélés aux enquêteurs, mais au final, quand on referme le bouquin, on se dit "Tout ça pour ça ?". En effet le dénouement n'est pas vraiment à la hauteur. Je n'en dirai pas plus, car il tient en partie à la nature même de l'histoire, et le but ici n'est pas de spoiler, mais bien de vous donner une idée de l'intérêt que représente le roman. Il est donc ici minime.

 

Amateurs de polars noirs, de mystères en chambres closes, et même complétistes de SK, passez votre chemin.

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41msUtenpwL._SL500_AA300_.jpg

 

On retrouve -non sans déplaisir- le Bourbon Kid dans le troisième volet de ses aventures, cette fois-ci au coeur d'une sorte de radio-crochet dans un hôtel immense situé dans une zone désertique, le bien nommé Cimetière du Diable.

 

Zombies, chanteurs ratés, tueurs (à gages ou non), voyante crapoteuse ou encore barman loser de compétition (oui, Sanchez est toujours là, increvable malgré la surcharge pondérale et la poisse), nous avons encore droit à une galerie de personnages hauts en couleur. Après la baisse de rythme constatée dans le second opus, Anonyme a trouvé le moyen de relancer la machine en mettant les protagonistes dans un lieu presque clos, exacerbant leurs caractères, et surtout leurs fêlures. C'est toujours déjanté, drôle, même si l'aspect féroce et désespéré des débuts est moins évident.

 

A lire, donc.

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/2/6/2/9782226248251FS.gif

 

« Aujourd’hui encore, je ne sais pas pourquoi je suis monté dans cette voiture. Sans doute parce qu’un autre que moi en avait décidé ainsi. Je sais juste que la portière s’est ouverte, la portière s’est refermée. Entre les deux, j’ai eu le temps de m’asseoir et de boucler ma ceinture. »

Quand deux paumés décident de jouer aux cow-boys sur des routes où les pompes à essence ont remplacé les Indiens, cela donne une course folle et déjantée entre Bordeaux et Montélimar, soient 4000 kilomètres en dents de scie à manger des sardines à l’huile et des gâteaux secs, à foutre le feu aux forêts et à vider un fusil pour secouer le décor…

 

C'est sûr, voilà un road-movie assez déjanté... Aux commandes, Sébastien Gendron, qui a écrit un tome du Poulpe, un habitué des récits qui vous remuent les tripes. Ici les deux paumés sont vraiment à baffer presque du début à la fin, même si on se doute que Vincent suit Carell dans sa cavalcade idiote parce qu'enfin il se passe quelque chose dans sa vie, et tant pis si ça doit se faire à coup de chevrotines, et à bord d'une longue liste de bagnoles volées... Au cours de leur errance, les deux couillons (Carell est un modèle de compétition) vont croiser la route d'une pute plus de la première fraîcheur, d'une secte millénariste, d'un dabiste à crampons, d'une infirmière attachante et de bien d'autres personnages assez croquignolets... 

 

La plume de Gendron est alerte, nerveuse, sa langue est très moderne sans être faussement à la page, et les éructations langagières de Carell sont entrecoupées d'expressions relevant du patois bordelais. Forcément, ça me parle, c'est ma région d'origine. Le roman démarre sur les chapeaux de roues, mais semble connaître des défaillances vers la moitié, j'ai un peu l'impression que Gendron a voulu mettre beaucoup de péripéties en peu de pages, et du coup le mécanisme de grippe un peu. Il y a aussi un peu trop de personnages (un ou deux...) pour que ce soit réellement maîtrisé. Mais c'est une lecture qui fait passer un bon moment, on se délecte à lire les ennuis que se créent tous seuls ces abrutis intersidéraux que sont Vincent et Carell.

 

Pas une lecture exceptionnelle, mais la découverte d'un jeune auteur qui a probablement beaucoup d'avenir...

 

Et je me rends compte que ce récit plairait peut-être à Stéph...

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

Quelques petites actualités sur les adaptations des oeuvres de Stephen King...

 

http://www.aceshowbiz.com/images/news/cbs-under-the-dome-based-on-stephen-king-s-novel.jpg

 

Je vous vantais il y a deux ans les mérites du roman Dôme. Fort de ce succès, Stephen King a donné son aval pour une série TV, dont voici une première featurette.

 

 

 

http://media.zoom-cinema.fr/photos/12804/affiche-du-film.jpg

 

A côté de ça, une nouvelle adaptation cinématographique de Carrie, avec la prometteuse Chloe Grace Moretz (Laisse-moi entrer, Kick-Ass 1 et 2, Dark Shadows, Hugo Cabret) s'avance (sortie en décembre). Voici la bande-annonce officielle. A noter que le premier film, réalisé par Brian de Palma, est sorti en 1976, qu'une "suite" (Carrie 2, la haine) est sortie en 1999, et qu'une adaptation TV a été réalisée en 2002.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSGr_dalyNaOKYhaB6zA5D1LHgf713drDcH2-xRGmaSiHUEgP_R-Gi7DLRRuQ

 

Dernière rumeur en date, les studios Warner réfléchiraient à une préquelle du film Shining de Stanley Kubrick...

 

Vos avis ?

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

  http://spookyland.free.fr/marvelphasedeuxbis.jpg

 

Si vous suivez un peu l'actualité des adaptations d'histoires de super-héros au cinéma, vous savez peut-être que chez Marvel on planifie ces productions par phases. La première s'est conclue l'an dernier par le très réussi -de mon point de vue- Avengers, et la deuxième va commencer avec le prochain Iron-Man, le troisième de la franchise, qui sort d'ici quelques jours... Petit rappel de ces phases, la troisième étant encore aux tous premiers stades de développement dans la Maison des idées...

 

(note : le visuel mis en illustration ci-dessus est de mon fait, il est donc rigoureusement moche ; et oui, un visuel appartient à la Phase trois)

 

PHASE UN : AVENGERS ASSEMBLED
Iron Man - 2008
The Incredible Hulk - 2008
Iron Man 2 - 2010 (un deuxième avis ici)
Thor - 2011
Captain America: The First Avenger - 2011
Marvel’s The Avengers - 2012

 


PHASE DEUX :
Iron Man 3 - 2013
Thor: The Dark World - 2013
Captain America: The Winter Soldier - 2014
Guardians of the Galaxy - 2014 ; une bande-annonce
Avengers: Age of Ultron - 29 avril 2015

Ant-Man : 17 juillet 2015

 

Des avis sur tout ça ?

 

Spooky

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog