Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

David Fincher est un réalisateur à part dans le paysage de l'entertainment américain. Jamais là où on l'attend, ses films déclenchent souvent des guerres de tranchées, car ils ne laissent jamais indifférent. Gone Girl, son 11ème long-métrage, ne déroge pas à cette règle.

 

Amy et Nick Dunne sont un couple d'écrivains que tout semblait destiner à être heureux. Pourtant, le jour de leurs 5 ans de mariage, Amy disparaît. Très vite son mari est accusé de tous les maux, d'autant plus qu'un faisceau d'indices et de preuves converge vers lui. Seul contre tous, ou presque, il va tenter de découvrir la vérité et de se faire réhabiliter.

 

Le spectateur n'aime pas forcément être manipulé, le public qui assiste, dans le film, à l'affaire, non plus. Fincher joue sur cette mise en abyme et propose une intrigue avec deux points de vue, dont il est difficile de parler sans faire de spoilers. sachez simplement qu'elle joue sur les personnalités des deux membres du couple, deux natures particulières dont le destin devait inéluctablement les mener où ils vont. Le film tient énormément sur les épaules de Ben Affleck, que l'on ne présente plus mais que l'on a retrouvé avec plaisir dans Argo et Rosamund Pike (le dernier pub avant la fin du monde, Jack Reacher, la Colère des Titans). Au côté impavide et un peu naïf de l'un répond l'aspect angélique et calculateur de l'autre, tandis que d'autres personnages viennent brouiller les cartes. Et la fin, que l'on pourrait qualifier d'immorale, répond à un autre souci du réalisateur : être crédible.

 

 

Adapté du roman à succès de Gillian Flynn (mais avec une fin différente, assurée par la romancière elle-même), Gone Girl a déchaîné les passions à sa sortie, chacune de ses qualités narratives ou artistiques (comme le côté lénifiant du rythme, très lent) pouvant être perçue comme un raté, un échec pour les spectateurs. En ce qui me concerne, j'ai trouvé le film très bon, voire brillant par moments. Avec en prime l'un des meilleurs personnages de s*** jamais vus au cinéma.

 

Spooky

 

*** : Ahah, j'ai failli spoiler !

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog