Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.editionsmilan.com/imgDyn/Ouvrages/9782745915160/couverture/9782745915160-couverture_tailleNormale.jpg

 

Comment faire pour initier les plus jeunes à une oeuvre ou un auteur dont les adultes parlent beaucoup ? Ecrire un ouvrage de vulgarisation, en évitant de les prendre pour des mules. C'est le pari osé, et réussi, par ce petit opus publié par les Editions Milan.

 

De son départ pour l'Angleterre à l'âge de trois ans jusqu'à sa disparition, sont ainsi passées en revue (en 54 pages) 81 années très riches. Les deux co-auteurs, dont l'un est maître de conférences à la Sorbonne et l'autre anime des goûters philo, dont je salue le travail, passent ainsi en revue sa biographie et son oeuvre, en essayant de raconter tout cela le plus simplement possible.

 

de la passion précoce du petit Ronald pour l'apprentissage des langues anciennes, apprises par sa mère, à son obstination à vouloir terminer son oeuvre maîtresse, le Silmarillion, en passant par sa découverte de nombreuses légendes, ou encore sa participation à la Première guerre mondiale, il n'y manque pas grand-chose. On nous y parle aussi de la façon légendaire dont est né la créature du Hobbit, de sa bataille pied à pied avec les éditeurs pour ne changer aucune virgule du Seigneur des Anneaux, de son rejet de la technologie, de l'atmosphère tranquille de sa fin de vie...

 

Pour une première approche de l'univers de Tolkien (à partir de 10 ans, comme chaque volume de cette collection "De vie en vie"), cet opus est excellent. Je vous le recommande.

 

Spooky.

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://ressources.bragelonne.fr/img/livres/2012-09/1209-maeve2_org.jpg

 

Avant, ma vie était facile. Mais ça, c’était avant.
J’ai fui tous ceux que j’aimais pour les protéger et, depuis, j’ai l’impression de tourner en rond.
Pour retrouver une vie normale, il va falloir que je mette la main sur mon père et sur mon frère, ces vampires psychopathes qui cherchent à me faire la peau. Jusque-là, j’ai fait chou blanc, ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé.
Bien sûr, les pouvoirs exceptionnels que je possède devraient m’être utiles pour mener à bien ma mission.
Il y a juste un tout petit problème : je ne sais toujours pas m’en servir. Heureusement, je vais trouver de l’aide là où je n’en attendais pas. Si seulement les emmerdes pouvaient se tenir à distance, cette fois…

 

Ah, elle m'a manqué, ma casse couilles préférée de la bit-lit francophone !

 

Et pourtant, sa situation a bien changé. Désormais elle est en chasse. Son but ? retrouver son frère Connor, un salopard de première qui n'hésite pas à semer la mort partout où il passe. Et puis Maeve sait aussi que faisant partie intégrante d'une prophétie, elle est la proie de leur père, Victor, un vampire qui a encore moins de scrupules, mais qui se cache en attendant son heure. Quand on sait que Connor et Victor sont alliés, on imagine la situation difficile de Maeve. Qui se retrouve au sein d'un groupe de vampires avides d'abattre Victor, au sein duquel se trouvent son grand-père, son petit ami "officiel", mais aussi celui qui a su combler sa misère sexuelle pendant sa "mort" officielle. Pas simple, n'est-ce pas ?

 

C'est curieux, mais une partie de ce tome m'a fait penser à l'un des romans de la série Harry Potter, lorsque le héros est obligé pendant les deux tiers du roman de se cacher dans un repaire de ses partisans, ou plus précisément des opposants à Voldemort. Ce parallèle me semble d'autant plus juste qu'au sein de cette cellule, Maeve ne rencontre pas que des amis francs... En effet elle apprendra à ses dépens qu'il est vraiment dur de se fier à quiconque... Que les choses soient claires, je n'accuse absolument pas Marika Gallman de plagiat, je remarque simplement que les deux romans présentent des phases similaires dans l'état de guerre où se trouvent leur héros : une transition, un regroupement des forces, un entraînement qui obligent le héros à rester confiné, et donc à se sentir frustré. Mais la comparaison s'arrête là, la gestion du personnage de Maeve étant beaucoup plus adulte et mature que celle du sorcier à lunettes (en même temps c'est logique, elle a 5 ou 7 ans de plus).

 

Pour le coup, il ne se passe pas énormément de choses pendant la majeure partie du roman, nous sommes encore plus dans les pensées de Maeve. Cela s'anime franchement dans le dernier quart, avec une scène assez prenante mettant en scène des araignées, espèce représentée sur la couverture du roman, et pour laquelle j'éprouve une aversion assez prononcée, en ce qui concerne les gros specimens, ceci dit. J'ai donc eu le poil hérissé pendant la lecture de cette scène, à laquelle succède une scène de confrontation bien racontée, quoiqu'un peu longue. La fin du volume voit Maeve prendre les choses en mains. J'espère que son caractère de chieuse ne va pas causer du tort à ses visées...

 

 

Sur le plan de la narration j'ai trouvé que Marika Gallman avait franchi un palier. Elle gère un peu mieux ses personnages, leurs rôles et leurs interactions sont plus fluides que dans le premier opus. Je suis curieux de lire la suite.

 

Spooky.

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Ressources et amis

http://www.lyonbeefsteakclub.com/wp-content/uploads/2012/06/salon-du-vampire1.jpg

 

Il y a deux ans, sous l'égide d'Adrien Party, grand mogul du site vampirisme.com (dont votre serviteur est un collaborateur intermittent), naissait une manifestation unique en son genre, le Salon du Vampire. Deux ans plus tard, les mêmes remettent ça, sous l'égide de l'association Lyon Beefsteak Club.

 

Cette fois-ci la manifestation sera consacrée à Dracula, figure mythique et tutélaire du thème vampirique. Au menu le 3 novembre, conférences avec des pointures du fantastique, une table ronde, des dédicaces en veux-tu en voilà, puis la projection d'un documentaire passionnant, suivi de celle du Dracula de Coppola, un excellent film que je vous recommande.

 

Le 4 novembre, une compagnie théâtrale lyonnaise donnera sa propre vision de cette même figure de Dracula à travers une pièce.

 

Le programme complet est disponible ici. N'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous, c'est un évènement de tout premier ordre !

 

Et j'y serai, ça vaut le déplacement, non ?

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Ressources et amis

Comme tous les trois mois, la communauté Autres-Mondes annonce la sortie de son e-zine, qui regroupe une sélection des articles des blogs la composant. Vous pouvez le lire ci-dessous :

 

AM Zine n°11 - printemps 2012

 

 

Par contre, je dois vous annoncer que ce 'zine sera le dernier. En effet Alice, qui chapeautait le tout avec l'aide Sedenta, souhaitait passer la main ; hélas personne ne s'étant proposé, l'e-zine s'arrêtera là. L'occasion pour moi de rendre hommage à l'équipe de supervision, et de saluer mes camarades de la communauté, qui existe toujours, au travers, notamment, d'un forum.

 

Spooky.

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://thebookedition.com/images/couv-products-82285.png

 

Je vous vois venir, les coquinous, vous vous dites "il va nous parler de Stephen King, son recueil de nouvelles acclamé, qu'on connaît tous."

 

Eh bien non, vous vous trompez, et encore une fois je vais vous surprendre, puisqu'il s'agit bien d'un recueil de nouvelles, mais d'Estelle Valls de Gomis, l'une des auteurs de SFFF à mon avis les plus douées de sa génération.

 

Elle nous propose donc ici un recueil en auto-édition, composé en grande partie de récits courts déjà inclus dans diverses anthologies, et qu'elle a voulu rassembler pour que l'on aie une vue plus cohérente de son oeuvre.

 

Elles ont toutes pour cadre le XIXème siècle, époque romantique et propice à de nombreux fantasmes typiquement victoriens, comme le vampire. Les seigneurs de la nuit ne constituent pas le sujet unique de ses nouvelles, même s'ils y font quelques incursions. Entre ambiances éthérées, cimetières recélant d'inavouables secrets et tatouages aux pouvoirs insoupçonnés, Estelle Valls de Gomis déploie un univers aux multiples visages, dans lesquels son indéniable talent d'écrivain s'exprime pleinement. Chaudement recommandé !

 

Pour les amateurs, il y a deux autres recueils de nouvelles d'Estelle Valls de Gomis sur TheBookEdition.

 

Spooky.

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Vie du blog

findumonde.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

 

 

Photos de Kirill Peretoltchine pour l'article Return to Middle-Earth de Sarah Warwick, dans le numéro d'octobre 2012 de TRAVELLER, le magazine en vol d'Easyjet. J'ai fait de mon mieux pour scanner, mais avec le papier glacé et le dos carré, la revue ne se prête pas trop à ce genre d'exercice.

L'article décrit la vallée suisse qui inspira Tolkien pour sa représentation de Rivendell (Fondcombe en VF), lors d'un voyage en 1911 dans les Alpes suisses, et l'Oberland bernois. "Le voyage de Bilbo le hobbit de Rivendell jusqu'à l'autre versant des monts Brumeux... est basé sur mes aventures en [Suisse]... à pied, en portant de gros bagages... d'Interlaken jusqu'à Lauterbrunnen, par des sentiers de montagne jusqu'au début de la vallée... puis vers l'est par-dessus les deux [cols en haute montagne du] Scheidegge, jusqu'à Grindewald... et nous sommes finalement arrivés à Meiringen." Une balade de 290km, qui a fait grimper Tolkien jusqu'à 2000 m d'altitude, dit Sarah Warwick. Il y a des précisions sur les correspondances entre noms réels et fictifs.


Très intéressant.

 

"La vallée de Lauterbrunnen, en Suisse, à moins de deux heures de Zürich, inspira les paysages de Tolkien."

middleearth1

 


"Les chutes du Staubbach, une des 72 cascades de la vallée, qui tombe d'environ 300 m de hauteur."

middleearth2

 


"La vallée est réputée pour ses cascades alimentées par les glaciers."

middleearth3


"La représentation de Rivendell par Ted Nasmith, illustrateur de Tolkien, présente une étonnante ressemblance avec la véritable vallée."

middleearth4

 

Patrick Marcel

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog