Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Ansible
Publié dans : #Livres

Le Lac aux vélies était initialement un spectacle musical original, véritable pop-opéra baroque pour orchestre, créé pour la Cité de la musique en 2007.
C'est la musique de ce spectacle, enregistrée spécialement pour cet album, qui accompagne le conte féérique écrit par Nosfell et illustré par Ludovic Debeurme.
Le Lac aux Vélies a été joué à Pleyel, le 29 juin 2009 par l'Orchestre National d Ile de France.

Nosfell raconte la naissance de Günel dans le gouffre lugubre d'un tronc d'arbre, ses jeunes années d 'enfant solitaire, et de quelle terrifiante manière, il chercha à percer les secrets de l'amour pour conquérir le coeur de la douce Milenaz, qu'il en vint, malgré lui, à tuer.
Günel, l'enfant de l'arbre et des larmes, n'aura été capable dans sa vie que d'un seul geste d amour...

Écrit en la langue inventée par Nosfell, le conte est traduit en français. C'est la première fois qu'une telle traduction est proposée. Pour clore le livre, à la façon d'encyclopédie, les grands mythes de Klokochazia, qui précèdent historiquement les événements du conte, sont relatés. Les planches anatomiques fantasques et les prononciations illustrées de la langue de Nosfell, complètent cette oeuvre débordante de trouvailles graphiques et de passerelles vers l'imaginaire.

Ce beau livre-objet est édité par Futuropolis, l'un des éditeurs de bande dessinée les plus attractifs sur le marché francophone actuel. Ils sortent des sentiers battus avec Le lac aux Vélies, que je me suis permis de lire et d'écouter. Le livre renferme donc principalement un conte, très bien écrit, mis en forme et illustré par ludovic debeurme, auteur "underground" de bande dessinée. personnellement je n'aime aps le style de Debeurme, Je le trouve inquiétant, obscène, trop sensuel pour être honnête. Cependant je lui reconnais un pouvoir d'envoûtement certin, et il est certainement le meilleur pour illustrer une création de Nosfell, cet auteur protéiforme, qui a créé son propre univers, avec son langage, sa cosmogonie, son écriture... Il fallait bien une édition exceptionnelle pour rendre hommage à ce démiurge ! Le coffret contient donc des morceaux qui racontent et accompagnent le conte. il faut se mettre le CD en fond sonore, et se laisser doucement emporter par les rythmes suaves du musicien-chanteur, se laisser emporter par les voix languissantes des choristes et chanteuses qui ponctuent ces mélodies de mélopées langoureuses dans la langue inventée par l'artiste... Une vraie réussite !

Spooky.


Commenter cet article

Vladkergan 15/07/2009 23:25

En tant que très gros amateur de Nosfell, ce que j'ai vraiment apprecié dans ce splendire objet est la manière dont les auteurs s'y sont pris pour donner vie à l'univers de Nosfell. C'est graphiquement très spécial (je trouve que Debeurme à un sens des corps et des mises en scènes qui rappelle parfois Blanquet), mais c'est franchement original, et cela donne surtout un éclairage jusqu-là inexistant sur la mythique de l'univers de Nosfell.Niveau musical, j'avoue avoir (encore une fois avec Nosfell) été très surpris. Car Nosfell réinterprète, remodèle, arrange, réécrit ici de nombreux titres de ses albums passés, leur donnant une coloration symphonique vraiment prenante, qui ouvre de nouvelles perspectives sonores (lesquelles, concernant la discographie du bonhomme, sont déjà impressionante).Si Nosfell avait déjà conquis mes oreilles avec ses précédents opus, il conquiert ici également mes yeux et mon âme. Magistral selon moi.

Articles récents

Hébergé par Overblog