Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://imados.fr/history/78/au-temps-de-la-comete_couv.jpg

 

Le nom d'Herbert George Wells réveillera quelques échos chez certains d'entre vous. La Guerre des Mondes, L'Homme invisible, L'Ile du Dr Moreau, La Machine à explorer le temps... Autant de classiques de la science-fiction qui ont créé des éléments essentiels du genre. Même plus de 100 ans après son oeuvre reste d'une grande modernité et ne cesse d'étonner et d'inspirer. Au temps de de la comète est un roman plus tardif, écrit dans les premières années du XXème siècle, après que l'auteur ait amorcé un virage essentiel dans son oeuvre. En effet, même si l'aspect social (dans l'Homme invisible notamment) était déjà présent -souvent en filigrane- dans ses oeuvres les plus connues, ses écrits d'après 1900 se font plus politiques et didactiques. Celui-ci n'échappe pas à cette tendance.

 

Nous sommes donc en 1905. L'Angleterre connaît l'un des pires moments de son histoire, avec les grèves ouvrières et les tensions avec l'Allemagne. Concomitamment un évènement cosmique retient l'attention : une comète a fait son apparition dans le système solaire, et devrait frôler la Terre d'après les calculs des Astronomes. Le récit se concentre sur William Leadfeld, un jeune commis qui courtise une jeune femme de bonne famille depuis de nombreuses années. Mais un beau jour celle-ci s'enfuit avec un jeune aristocrate, ce qui provoque la fureur et des envies de meurtre chez le jeune homme, socialiste de surcroît. Ne voyez aucune malveillance dans la dernière partie de ma phrase, mais Wells place ce positionnement politique au coeur de son récit. C'est l'occasion de décrire l'état de décrépitude de l'Angleterre, tant au niveau social que politique, et de faire la promotion du marxisme, alors en pleine expansion en Europe. Sur le fond, ce n'est pas inintéressant, mais rapidement le discours politique lasse. Et puis on se demande ce que ça vient faire dans une histoire de comète...


[SPOILER]Eh bien figurez-vous que ce cher Willie pressentait un changement de grande ampleur avec la crise économique et sociale. Mais ce changement survint plus brutalement et de manière inattendue. Pendant que les flottes britannique et teutonne en décousent sur la Mer du Nord, que lui-même est sur le point de comettre l'irréparable grâce à une arme à feu payée avec ses derniers deniers, le vagabond céleste frôle l'atmosphère terrestre, et son passage modifie l'équilibre des gaz. Irrémédiablement. Transformant l'air en une sorte d'euphorisant. Ainsi, après un évanouissement planétaire, tous les êtres se réveillent débarrassés de toute idée noire, de toute envie de querelle, la colère disparaît complètement des sentiments possibles. Bien sûr, leur mémoire n'est pas effacée, ils se souviennent de leurs vies antérieures, mais n'ont aucune envie de s'y replonger. [/FIN SPOILER]


Ainsi donc, non seulement il n'y a plus d'élément fantastique ou science-fictionnesque (mise à part la comète, qui est plutôt une sorte d'image du marxisme), mais Wells nous propose là une utopie... N'étant pas trop à l'aise avec ces notions, je ne m'avancerai pas sur la validité de celle-ci, mais je dois dire qu'en tant que lecteur lambda je n'ai pas été enchanté par ma lecture, la balance social/action penchant énormément d'un côté.

 

Spooky.

Commenter cet article

Herveline 17/01/2011 11:56



http://erwelyn-theyrani.grafbb.com/t4-les-freres-rouge-et-blanc-hg-wells#4


Je te renvois vers un autre livre "politique" de Wells, d'avant que je ne m'intéresse un peu plus à lui et ses convictions : Les frères rouge et blanc. Si tu le lis un jour ce sera en
connaissance de cause, cette fois. Mais blague mise à part, c'est très intéressant, humainement parlant.



Spooky 18/01/2011 16:10



Merci pour le tuyau :)



Herveline 17/01/2011 11:50



Je n'ai pas lu celui-ci de Wells, mais je ne me l'interdirai pas. En effet, même si l'aspect science-fictif semble désuet, tu l'as dit toi-même, on y parle d'Utopie(ou dystopie), sujets qui sont
pourtant complètement dans nos genres. Bien sûr, il faut remettre plein de choses ds leur contexte et p-ê que ce bouquin de Wells n'en est pas un très bon représentant (je verrai qd je le lirai)
mais il faut noter qu'un des plus grands écrits dytopiques nous vient d'un russe qui à sa manière dénonçait déjà le socialisme émergeant : Zamiatine, avec son livre Nous autres. Livre qui a
inspiré Huxley et Orwell par la suite (en gros ces deux-là n'ont rien inventé). Ainsi que l'on soit pour ou contre un sytème existant, nombres d'auteurs s'en sont inspirés et l'ont glorifié ou
écrasé par la farabole, le pamphlet ou la métaphore. Je ne sais où se situe Wells dans tout ça mais je crois qu'il mérite une attention particulière. Et il est tout à ton honneur de t'être laissé
tenter. Je remarque que c'est encore de tes derniers achats par chez moi : mais encore une fois que tu as fait TOUT SEUL. Et si tu achetais des trucs que je chronique avec PASSION !



Spooky 18/01/2011 16:12



Oui oui Herveline, j'assume complètement mes choix hasardeux et en l'occurrence malheureux. Je ne connais pas Zamiatine, je vais me pencher dessus, merci.



pierig 17/01/2011 10:55



Sans moi alors ... merci du conseil Spooky! :)



Articles récents

Hébergé par Overblog