Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

http://fedeylins.kaweb.fr/dmediafiles/biblio/gt1.jpg

 

Etre fedeylin, c'est accepter.

Accepter de sortir de sa bulle le jour de l'éclosion, et rejoindre la rive de son peuple après avoir traversé la mare et ses divers dangers.

Accepter de grandir, de faire l'apprentissage d'une caste prédéterminée jusqu'à devenir adulte et passer ensuite sa vie à travailler au sein de cette caste.

Accepter que la paix fragile entre fedeylins et gluants soit émaillée d'accidents regrettables.

Accepter les raids meurtriers des migrateurs.

Accepter, lors du passage à l'âge adulte, que l'un des Pères, garants de l'équilibre du peuple fedeylin, parachève l'extraction de ses ailes lors d'une cérémonie à laquelle assiste l'ensemble de son peuple.

Mais Cahyl, seul survivant de l'une des pontes de sa mère, ne pouvait accepter tout cela. Né sans marque, toute sa jeunesse n’a été que mensonges et dissimulations. Doté d’une faculté d’empathie sans précédent ou presque, il pouvait lire dans l’esprit de ceux qui l’entouraient, qu’ils soient fedeylins ou gluants. Et puis Cahyl, qui avait peu d’amis, se lia avec Glark, le gluant qui l’avait sauvé des poissons le jour de son éclosion. Une amitié qui le poussera à commettre l’irréparable.

 

J’ai démarré ce roman avec des doutes : un premier bouquin de fantasy, genre ultra-balisé et bouchonné, une jeune romancière qui avait fait ses armes sur un forum d’écriture et de béta-lecture… Le récit débute cahin-caha, on a du mal à comprendre qui sont les Fedeylins, s’il s’agit de créatures originales ou d’allégories de libellules, par exemple… Et puis je me suis pris au jeu. Ce récit à la première personne, dans l’esprit de Cahyl, permet une immersion profonde dans la société fedeylin, dont l’organisation en castes révèle la rigidité. Et Cahyl, différent, contraint à la discrétion, voire à la marge, mais aussi à la pluridisciplinarité dans son apprentissage, nous propose un panorama assez complet de celle-ci. La naïveté initiale du héros, si elle peut être irritante pour un lecteur adulte au départ, permettra à un adolescent d’appréhender le monde à travers un prisme original. Et Cahyl est suffisamment intéressant et logique pour que l’on s’identifie à lui.

Le récit avance donc bien, jusqu’à un rebondissement énorme, en contrepoint à la cérémonie du mudeylin (passage à l’âge adulte), qui est mené de belle façon, et donne vraiment envie de lire la suite des aventures de Cahyl et de son ami Glark.

 

 

Spooky

Commenter cet article

Acr0 26/04/2011 17:14



J'avoue, j'ai hâte de découvrir la suite ;)
Merci. J'ai vu ça, je viens de recevoir une notification.



Spooky 30/06/2011 10:31



Ca arrive bientôt je crois... En octobre, si mes souvenirs sont bons. L'auteure l'a terminé en tous les cas :)



Acr0 26/04/2011 15:10



Ah bah c'est chouette que malgré quelques doutes, il ait sû te convaincre :)



Spooky 26/04/2011 15:25



Oui, j'espère que Nadia Coste saura bien mener sa barque et que le petit Cahyl saura rester sur le nénuphar :)


Très sympa ton blog, Acr0, je le visiterai en profondeur quand j'aurai le temps, mais en attendant je me suis inscrit pour recevoir des hiboux :)



Articles récents

Hébergé par Overblog