Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

http://www.albin-michel.fr/images/couv/7/4/9/9782226251947g.jpg

 

Le corps enfoui d’une enfant, découvert dans la steppe par des nomades mongols, réveille chez le commissaire Yeruldelgger le cauchemar de l’assassinat jamais élucidé de sa propre fille. Peu à peu, ce qui pourrait lier ces deux crimes avec d’autres plus atroces encore, va le forcer à affronter la terrible vérité. Il n’y a pas que les tombes qui soient sauvages en Mongolie. Pour certains hommes, le trafic des précieuses « terres rares » vaut largement le prix de plusieurs vies. Innocentes ou pas.

 

Un polar en Mongolie. Et pourquoi pas, les Etats-Unis, les pays nordiques ou la France n'ont pas l'apanage du crime. Ian Manook, auteur français (il s'agit donc très probablement d'un pseudonyme) qui a pas mal roulé sa bosse, nous propose donc une immersion dans la société mongole d'aujourd'hui, marquée par l'influence chinoise, la corruption des flics (ok, ça c'est partout) et des traditions ancestrales en perte de vitesse. Car Yeruldegger, flic bourru détruit par la mort tragique de sa fille, a été élevé, comme nombre de jeunes mongols de sa génération, dans un temple shaolin, où il a appris un certain nombre de techniques de combat, mais aussi les traditions sociétales de son peuple.

 

Les deux affaires sur lesquelles Yeruldegger va enquêter (le corps de la petite fille, mais aussi le meurtre sordide de trois travailleurs coréens et de deux prostituéees mongoles) vont marquer un tournant décisif dans la carrière de Yeruldegger. Car au-delà des liens qui peuvent unir ces différentes affaires, elles vont lui permettre de faire le point sur sa famille, sa situation amoureuse, et de mettre à jour de drôles de pratiques au sein de la police et de l'économie de son pays...

 

On pourrait croire que le cadre, très exotique, rendrait la lecture pas forcément aisée, mais Ian Manook semble avoir compris pas mal de rouages du roman policier, il propose une sorte d'épopée moderne, à plusieurs voix, qui nous emmène des steppes interminables à l'ultra-modernisme d'Oulan-Bator, la capitale, avec tout de même une nette préférence pour les plaines mongoles et un peu de forêt. Il y a quelques moments où le rythme retombe un peu, mais dans l'ensemble c'est très plaisant à lire, l'immersion dans la société mongole contemporaine est intéressante, et le construction du récit plutôt cohérente. Et il y aura une suite, très surprenante paraît-il, je suis curieux de la lire...

 

Spooky

Commenter cet article

Stéph 30/10/2013 20:05


Un polar en Mongolie ? d'entrée je trouve ça original et ça me donne envie de voir ce que ça donne, d'autant que ton commentaire est plutôt positif Spooky !

Spooky 03/11/2013 22:03



Oui, c'est assez inattendu, mais j'ai passé un bon moment de lecture. Après comme tu l'as vu, l'auteur semble s'intéresser aux avis des gens, et prêt à expliquer certains choix marketing :)



Ian Manook 30/10/2013 17:57


Tu peux te tenir au courant de ce que je fais sur ma page Facebook Ian Manook, et chacun peut me contacter sur mon mail : manoukianpatrick@ gmail.com. Et puisque nous parlons de marketing, si
elle te plaît, "like" et fait "liker" ma page!


Merci de ton intérêt. Bonne lecture et à bientôt.

erwelyn 30/10/2013 17:43


Bonjour Ian, merci de ces explications. C'est tjs intéressant le processus marketing. je me suis permise cette réflexion car je suis en fait libraire moi-même et spécialisée polar (suivre le lien). Donc oui je vais lire ton livre. Maintenant qu'on est en contact ça s'impose
d'autant plus ;-). Cela dit c'est vrai que la couverture est inattendue. Tu as raison et Albin aussi, il faut casser les codes, après il y a tjs un peu de subjectif... et j'assume ma remarque.
Mais puisque tu es là, n'hésite pas à m'envoyer tes coordonnées, je reviendrai vers toi après lecture si tu veux et surtout, si il m'a plu, il aura aussi sa petite chronqiue sur le blog de la
librairie.

Ian Manook 30/10/2013 17:29


En fait, come j'ai une boite de créa, j'avais dessiné moi-même un projet de couv dans l'esprit de celle de Mapuche de Caryl Ferey, mais étant donné le thème, Albin Michel a pensé qu'une photo de
Mongolie en couverture pourrait faire penser à un beau livre sur le pays et le faire classer ailleurs que dans les polars dans les ibrairies. Quand j'ai vu la couv qu'ils proposaient, j'ai trouvé
ça bien parce que ça tranche avec toute la production des polars. J'avais juste un peu redessiné le personnage, car mon Yeruldelgger est plus costaud, plus trapu. j'avais changé le col de la
chemise pour un col genre Mao, et j'avais fait le chapeau moins cowboy et plus "péquenaud". Ils n'ont pas retenu mes observations, et je ne leur en veux pas. Quand pour ton premier roman tu es
remarqué et édité par une maison comme Albin Michel, tu leur fais un minimum confiance sur ce genre de détails marketing. Bon, que ça ne t'empêche pas de te précipiter pour l'acheter, le lire, et
m'en dire tout le bien que tu en penses. Pour le mal, y'a pas urgence…


Amicalement


Ian Manook

Spooky 03/11/2013 22:05



Bienvenue sur mon blog Ian. Et félicitations pour ce premier roman, donc. :) Quant à la couverture, c'est vrai qu'elle n'est pas forcément en accord avec le contenu, mais comme tu dis Albin
Michel a tout de même un certain savoir-faire :)



erwelyn 28/10/2013 20:00


plutôt original ce que tu as déniché. Publié chez Albin c'est quand même pas rien même si je ne trouve pas la couv très attrayante. Je vais essayer de me le procurer pour me faire une idée.

Articles récents

Hébergé par Overblog