Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

Dans la chambre 217 de l’hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau.
 
Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi…

 

Stephen King boucle, avec ce roman, la trilogie commencée de façon remarquable avec Mr Mercedes, et continuée de manière magistrale avec Carnets noirs. Il revient au sujet d'origine, à savoir le Mr mercedes du titre, pour un retour vraiment inattendu, même si la fin du premier roman laissait présager l'argument de ce retour. Bref, on retrouve Hodges, en compagnie de son assistante (enfin, désormais associée) sociopathe Holly, et de Jerome, le jeune chic type.

 

J'ai trouvé cette conclusion un brin en-dessous de Carnets noirs. King avait bien sûr envie de boucler la boucle, de donner une destinée -heureuse ou dramatique- à ses personnages, mais j'ai parfois eu l'impression, au fil des pages, qu'il ne savait pas trop où il allait. Jerome ne sert presque à rien, Holly me semble moins percutante dans son comportement si particulier, et quant à Hodges... J'aurais préféré que King lui donne un autre destin. La fin n'est pas forcément celle à laquelle on pourrait s'attendre avec l'écrivain, mais là où il sait nous surprendre dans le bon sens, il peut le faire dans le mauvais.

 

Malgré ces reproches, qui ne sont pas anodins, j'ai trouvé la lecture de cette Fin de ronde assez plaisante, comme souvent avec l'auteur, avec cette langue riche pouvant jouer sur plusieurs niveaux. On fait d'ailleurs une petite incursion dans le fantastique avec cet opus, même si les nouvelles technologies sont également présentes;

 

Bref, un King que je qualifierais de "moyen".

 

Spooky

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog